Ordinateurs

Les 6 (vraies) Meilleures Alimentations PC 2019 – Comparatif Complet

Dans cet article, j’ai sélectionné pour vous les 6 meilleures alimentations PC disponibles actuellement. Mon choix personnel se porte sur la Seasonic Focus Plus Series 750FX qui excelle aussi bien par son prix que ses performances.

 

Meilleur pas cher
Corsair RM550x Alimentation PC (Modulaire Complet, 550 Watt, 80 PLUS Gold) Noir
Meilleur milieu de gamme
Seasonic Focus Plus - Bloc d'alimentation modulaire complet - Or 750 W - 80 Plus
Meilleur haut de gamme
Corsair AX1600i Alimentation numérique entièrement modulaire (1600 watts, certifiée 80+ Titanium) Noir
Corsair RM550X
Seasonic Focus Plus Series 750FX
Corsair AX1600i
Dès 91,83 €
116,81 €
451,99 €
Meilleur pas cher
Corsair RM550x Alimentation PC (Modulaire Complet, 550 Watt, 80 PLUS Gold) Noir
Corsair RM550X
Dès 91,83 €
Meilleur milieu de gamme
Seasonic Focus Plus - Bloc d'alimentation modulaire complet - Or 750 W - 80 Plus
Seasonic Focus Plus Series 750FX
116,81 €
Meilleur haut de gamme
Corsair AX1600i Alimentation numérique entièrement modulaire (1600 watts, certifiée 80+ Titanium) Noir
Corsair AX1600i
451,99 €

 

Les meilleures alimentations PC pas chères

Prix plus que raisonnable, performances largement suffisantes à la plupart des configurations moyennes, ce produit d’entrée de gamme est plus complet qu’il n’y paraît.

Corsair RM550X : la meilleure pas chère

Corsair RM550X

Prix
Dès 91,83 €
Avantages
Prix plus qu’abordable
Silencieuse
Consommation minimale
Inconvénients
Aucun

Si je vous dis Corsair et que vous n’êtes pas un grand connaisseur dans le domaine des PC, vous allez sans doute penser à la compagnie aérienne française bien connue.

Mais en réalité, pour les adeptes de l’informatique, il s’agit surtout de Corsair Components, une compagnie créée en 1994 en Californie et dont la principale activité à ses débuts consistait à la vente de mémoire vive pour des firmes bien connues telles que Samsung.

La firme a beaucoup évolué depuis et s’est taillée une place de choix dans un bon nombre de domaines de l’informatique. Leurs produits sont réputés dans le monde au niveau de la mémoire vive, des périphériques gaming (claviers, souris, casques, …), des systèmes de refroidissement ainsi que des blocs d’alimentation.

Le produit qui nous intéresse ici est le RM550x, qui délivre donc une bonne puissance et est certifiée 80Plus Gold (la certification est expliquée dans notre guide d’achat).

Le bloc d’alimentation se situe à environ 50° avec un ventilateur « hybride » qui ne démarre qu’une fois 225 watts délivrés et est  plutôt silencieux avec une charge sonore entre 9 et 22 décibels, plutôt « cool » et silencieux donc.

Il s’agit d’une alimentation qui est totalement modulaire, afin d’assurer une gestion des câbles parfaite, ce qu’on peut tout à fait apprécier pour un prix avoisinant à peine 100 euros, souvent réservé à des blocs semi-modulaires.

La consommation est minime et se trouve vraiment dans la tranche la plus basse de la certification 80 Plus. Si l’économie d’énergie fait partie de vos critères, la RM550x est très certainement un excellent choix.

J’ai pu constater quelques mécontentements sur le fonctionnement à long terme, mais la plupart semblent liés à une mauvaise gestion du nombre de watts nécessaires par rapport au PC possédé, puisqu’il faudra évidemment s’assurer que 550 watts suffisent pour votre configuration…certainement encore plus à l’heure où les cartes graphiques de nouvelle génération demandent à elles seules près de 230 watts !

Pour faire court, la Corsair RMX550x est sans doute une des meilleures alimentations d’entrée de gamme pour les PC les moins gourmands. Une valeur sûre à acquérir les yeux fermés (mais ne les fermez pas pour la monter dans votre ordinateur !).

Les meilleures alimentations PC de milieu de gamme

On ne peut que trouver son bonheur dans le milieu de gamme, qui rassemble certainement les meilleures possibilités au niveau du rapport qualité/prix et qui présente aussi mon coup de coeur personnel, la Seasonic Focus Plus Sries 750FX, un must en la matière.

Seasonic Focus Plus Series 750FX : la meilleure du marché

Seasonic Focus Plus Series 750FX

Prix
116,81 €
Avantages
Prix relativement abordable
Puissante et assez compacte
Tout à fait silencieuse
Inconvénients
Aucun

Seasonic est une compagnie créée il y a plus de 40 ans à Taïwan et spécialisée dans les blocs d’alimentation qui équipaient un bon nombre de produits Pentium dans les années 90.

Ils sont désormais bien présents dans le marché des alimentations pour les consommateurs privés, avec la particularité que l’intégralité de leurs produits sont certifiés 80 Plus.

Et le bloc présenté ici est non seulement un excellent choix pour tout amateur de montage de PC, mais c’est aussi mon choix personnel pour un bon nombre de raisons.

Tout d’abord, le Seasonic Focus Plus 750FX est un modèle relativement récent (2017) qui est venu remplacer une ancienne version très prisée et qui s’est presque immédiatement imposé comme une référence en la matière.

Avec sa ventilation hybride (qui ne démarre donc qu’une fois une certaine puissance délivrée) et une stabilité parfaite au niveau de la température, le Focus Plus 750FX se place déjà très haut dans le classement des meilleures alimentations à 750 watts.

Au niveau de la nuisance sonore, la charge maximale du bloc ne réveille pas vos voisins lors de vos longues sessions de nuit, à hauteur de 32.4 décibels seulement.

Du côté de la consommation, l’alimentation est tout à fait dans la norme pour la certification Gold Plus (même un peu en-dessous de son équivalent chez Corsair), mais la plupart des tests ne la poussent pas dans ses retranchements, ce qui n’est de toute façon pas vraiment nécessaire, étant donné que les configurations gamers actuelles n’ont pas besoin de l’être, sauf bien entendu si votre PC est utilisé à des fins professionnelles qui font fonctionner une centrale nucléaire (et peut-être si vous poussez 2 RTX2080ti en SLI ? Mais soyons honnêtes, la plupart d’entre nous n’utilisent pas ce genre de configuration).

Ensuite, il faut noter que le bloc d’alimentation est entièrement modulaire et que le petit plus de ce modèle est qu’il est livré avec des colliers de serrage pour les câbles et l’outil de serrage est aussi inclus, une excellente nouvelle pour les monteurs obsédés, comme moi, par la propreté de leur montage et la qualité du « flow » de l’air dans la tour PC.

Enfin, en parlant de tour PC, il faut aussi noter que ce bloc ne mesure que 14 centimètres sur la longueur, ce qui lui permet d’être placé dans des boitiers ITX, ce qui est assez rare pour une alimentation de 750 watts, qui sont généralement destinés aux boitiers MIDI.

Vous pouvez donc facilement ajuster ce modèle dans votre petite tour facilement transportable tout en gardant la puissance d’une grosse configuration qu’on trouve habituellement dans des tours imposantes.

Voici donc un excellent produit qui est à la fois robuste, compact, silencieux et sans aucun défaut, proposée pour à peine plus de 100 euros, en faisant absolument mon choix personnel pour cette sélection.

D’ailleurs, j’ai pu utiliser moi-même ce modèle dans un de mes PC et j’ai été bluffé par son silence et sa puissance pour un modèle si peu cher. Je le recommande chaudement.

Seasonic Snow Silent 750W : la loi du silence

Seasonic Snow Silent 750W

Prix
312,51 €
Avantages
Certifié Platinium
Ultra silencieux même en haute charge
Inconvénients
Prix assez élevé

On a déjà parlé ailleurs de Seasonic, marque de prestige dans le domaine des alimentations pour PC, qui n’a rien à prouver au niveau de la fiabilité et de la qualité de ses produits et qui produit à l’heure actuelle certains des meilleurs blocs d’alimentation présents sur le marché privé et professionnel.

L’alimentation Seasonic Snow Silent 750 est une modification de la gamme focus+ qui, comme son nom l’indique, se veut silencieuse même en charge maximale.

Il semble d’ailleurs que ce produit nous livre toutes ses promesses sur un plateau d’argent (ou plutôt de platine, étant donné qu’il est certifié 80 Plus Platinium) en proposant un modèle totalement modulaire qui est déjà esthétiquement plaisant, pour commencer.

Une finition blanche comme neige, là où la plupart des alimentations sont noires et franchement un peu austères. La Snow Silent 750 est jolie et compacte avec un ventilateur d’à peine 12 centimètres de diamètre.

Le ventilateur est de type hybride (mais sur pression d’un bouton qui peut être enclenché à tout moment, néanmoins je conseille de l’enclencher dès le départ pour profiter de cette fonction pleinement) et donc ne démarre pas du tout avant d’atteindre une charge de 600 watts !

Et même à partir de ce moment-là, il tourne tellement doucement qu’on peut se demander s’il est bien fonctionnel. Ne vous étonnez pas de ne pas l’entendre et soyez ravis que vos oreilles puissent se concentrer sur votre jeu ou la dernière vidéo de McFly et Carlito.

Côté consommation, la norme Platinium est respectée puisque cette Seasonic tire environ 222 watts au repos et 590 en charge.

C’est tout de même peu pour cet engin et cela continue de m’impressionner, même après avoir utilisé plusieurs blocs eux aussi certifiés Platinium qui montent parfois jusqu’à 620 watts de consommation pour un bloc de puissance égale.

Mais tous ces atouts se ressentent bien dans le prix, qui est presque le double de ce qu’on trouve dans les standards certifiés Gold, puisque le Snow Silent 750 est disponible pour près de 180 euros, ce qui, je peux l’envisager, a certainement la capacité de bloquer un acheteur peu familier de ses performances.

Je ne fais qu’un petit reproche à ce modèle, c’est de posséder des câbles noirs classiques alors que le bloc lui-même est blanc. Il existe évidemment la possibilité d’acquérir d’autres câbles plus résistants et blancs si on est axé sur la personnalisation de son PC, mais étant donné le prix, j’imagine qu’un utilisateur régulier peut se contenter des câbles noirs.

Le Seasonic Snow Silent 750 est au final un bloc d’alimentation au top, mais plutôt destiné aux connaisseurs qui aiment personnaliser leurs PC et qui connaissent bien les tenants et aboutissants d’un tel achat.

Si ce n’est pas votre cas, passez peut-être votre chemin pour aller chercher un modèle tel que le Focus Plus 750FX, très comparable dans ses performances (quoique certifié Gold au lieu de Platinium) et bien moins cher.

Corsair HX1200 : la reine des systèmes surcadencés

Corsair HX1200

Prix
220,89 €
Avantages
Corsair Link
Bouton de test du ventilateur
1200 watts c’est énorme
Inconvénients
...mais pas vraiment utile à la plupart des gens
Prix élevé

Corsair revient dans notre sélection en force, avec un produit imposant autant par sa puissance (1200 watts, on n’est plus là pour rigoler) que par sa taille et qui, comme la plupart des produits de cette superbe marque à laquelle on peut tout à fait faire confiance, répond totalement aux attentes des « PCistes » les plus chevronnés.

Imposant Corsair HX1200, mais qui ne peut que l’être étant donné ses spécifications, avec un boitier de 20 cm qui peut n’être placé, évidemment, que dans des boîtiers de type MIDI/FULL ATX et qui ne convient absolument pas aux mini-PC et aux boitiers ITX.

Un bloc certifié 80 Plus Platinium dans les normes, qui tire environ 250 watts au repos et 1190 en charge.

Du coup, on se doit de signaler que le ventilateur (hybride bien entendu) ne démarre qu’à 40% de la charge certes, mais sa présence résonne clairement à haute charge, quoiqu’il soit plutôt discret si l’on considère encore une fois la taille de l’engin et de son ventilateur de 135 millimètres.

Le HX1200 est bien entendu totalement modulaire, avec une pléthore de câbles à finition plate qui couvrent sans doute l’entièreté de vos besoins en matière de connectique.

Le boîtier possède aussi un câble USB « Corsair LINK ». Ce système permet de surveiller et contrôler les spécificités (dont la température et la ventilation pour ce cas précis) de la plupart des produits hardware Corsair : watercoolers, ventilateurs, RGB et alimentations.

De plus, on trouve un petit bouton sur l’arrière de l’appareil, destiné à tester le ventilateur du bloc d’alimentation pour vérifier son bon fonctionnement.

C’est un ajout que j’apprécie particulièrement, car pour avoir eu de nombreuses pannes de PC, je sais à quel point c’est frustrant de ne pas pouvoir facilement vérifier si c’est tout simplement l’alimentation qui a rendu l’âme et on s’aventure (trop) vite à racheter d’autres pièces ou même pour les moins connaisseurs, un système tout entier.

Mais ne nous trompons pas, cette alimentation est destinée à de gros systèmes ultra-performants et surcadencés dont l’utilisateur moyen n’a aucunement besoin, certainement pas si le budget d’achat est limité puisque pour 1200 watts, il faut s’attendre à débourser au moins 210 euros.

L’avantage est que pour à peine une trentaine d’euros supplémentaires par rapport à des alimentations de 750 ou 850 watts elles aussi certifiées Platinium, la Corsair HX1200 permet d’assurer qu’un changement de configuration n’entraînera sûrement pas un changement de boitier d’alimentation, puisque vous avez à ce moment-là en main un bloc prévu pour des spécifications qui existent à peine à l’heure actuelle.

Les meilleures alimentations PC haut de gamme

Si vous êtes un utilisateur professionnel ou un fin connaisseur qui ne désire que la crème de la crème en matière de PC, ces alimentations haut de gamme sont certainement la réponse à vos attentes et couvrent tous vos besoins pour les cartes graphiques de dernière génération.

Corsair AX1600i : le meilleur haut de gamme

Corsair AX1600i

Prix
451,99 €
Avantages
Énorme potentiel
Stable
Silencieuse
Inconvénients
Le prix, le prix et encore le prix

Il semble évident que Corsair, étant donné la présence de la marque de renom à tous les niveaux dans l’informatique de nos jours, possède aussi des produits dans le club très fermé des blocs d’alimentation haut de gamme.

Et chez Corsair, quand on propose une alimentation haut de gamme, on propose toutes les puissances possibles et imaginables de 760 watts à celle qui nous préoccupe dans cette section, l’AX1600i 80+ Titanium de, vous l’avez deviné, 1600 watts.

80 Plus Titanium, cela signifie que, dans ce cas, 94% de l’énergie transmise à votre bloc sera effectivement transférée à votre machine (qui est sans nul doute un PC destiné à l’exploration spatiale ou de manière plus réaliste, un PC pour permettre du design 3D ou du découpage vidéo de studio de cinéma).

1600 watts, cela signifie en effet que les besoins de votre monstre à diodes (parce qu’on n’est certainement plus sur un PC traditionnel pour nécessiter autant de puissance) sont satisfaits et que vos configurations à venir n’ont pas besoin de mise à jour au niveau de l’alimentation.

AX1600i, cela induit que ce bloc est bien sûr entièrement modulable avec la fonctionnalité Corsair LINK (qui, je le rappelle, permet de surveiller divers facteurs du hardware Corsair, tels que la température, le voltage, etc…) et la présence d’un bouton test afin de vérifier que le ventilateur est toujours en état de fonctionnement.

Ce bloc fait 20 cm de long et n’est utilisable que dans une tour MIDI au minimum (cela est certainement dû à sa puissance et son ventilateur de 140 millimètres). On remarque en outre qu’il s’agit d’un ventilateur hybride qui ne se met en route qu’après avoir atteint 640 watts de charge et dans un silence surprenant.

La consommation, quant à elle, au niveau Platinium, assure 248 watts au repos (fantastique pour un bloc si important !) et 1189 exactement à pleine charge, de manière totalement stable.

Voilà un bloc qui est plutôt classique et puissant mais qui possède quelques fonctionnalités sympathiques, incluant le fait d’être livré avec de nombreux câbles, dont quelques-uns dans une finition tressée.

Ces câbles sont répartis dans une pochette diablement pratique pour classer chacun d’entre eux par fonctionnalité, si vous montez régulièrement des ordinateurs.

Dernier petit ajout fort agréable, des autocollants sont ajoutés pour adapter la couleur des rebords de votre boîtier d’alimentation avec le style de votre configuration (rouge, argenté, bleu). C’est un détail, mais je trouve cette attention bien agréable pour les amateurs de customisation PC.

Le seul gros point négatif est le prix de cette unité qui est disponible en ligne aux alentours du prix mirobolant de 460 euros, qui n’est définitivement pas pour toutes les bourses et qui suffit à lui seul à presque automatiquement se diriger vers d’autres solutions toutes aussi performantes.

Seasonic Prime 850W : l’alimentation qui donne toujours plus

Seasonic Prime 850W

Prix
252,88 €
Avantages
Stabilité et consommation niveau Platinium
Velcros pour les câbles
Inconvénients
Fonction PWDIS du SATA 3.3
Prix élevé pour une 850 watts

Attention, nous sommes désormais dans le haut de gamme, dans la quatrième dimension des alimentations PC, dans ce qui se fait de mieux et de plus proche des nouvelles technologies, avec pour cette partie de la sélection un modèle d’une marque déjà passée en revue plusieurs fois dans cet article, Seasonic.

Plus précisément, nous nous intéressons ici au Seasonic Prime 850. Un bloc d’alimentation que peut paraitre assez anodin, bien que délivrant une puissance importante de 850 watts.

Mais d’anodin il n’a que l’apparence, car sous son design et sa finition tout ce qu’il y a de plus classique, on découvre une alimentation qui est certifiée Titanium, avec en pratique, pour faire bref, au moins 90% de l’énergie reçue effectivement transmise dans votre ordinateur. Toute petite perte par effet Joule pour ce modèle.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à vous diriger vers notre guide d’achat à la fin de cet article.

Du point de vue bruit, on est bien sûr confronté à une alimentation hybride (ou passive) qui, à l’aide du bouton-poussoir à l’arrière du boîtier, permet de choisir si vous désirez que le ventilateur se mette en route de manière traditionnelle, ou seulement à partir d’environ 40% de charge active délivrée à votre PC.

Je conseille encore une fois d’utiliser cette fonctionnalité, pour votre tranquillité d’esprit et une expérience qui se veut la plus silencieuse possible, même à forte charge.

Au niveau de la consommation, on se situe dans la tranche idéale du Titanium avec 210 watts au repos et environ 574 watts en charge.

Le bloc est bien entendu complètement modulaire, livré avec non seulement les colliers de serrage actuels, mais aussi dans certains cas avec une alternative en velcros qui facilitent grandement la vie lors de la tâche de « cable management » du montage.

On note au passage que dans le manuel utilisateur, Seasonic recommande d’utiliser deux câble distincts pour connecter l’alimentation des cartes graphiques nouvelle génération (les RTX en faisant partie), plutôt que d’utiliser un câble en T.

Il semble, pour finir, qu’un seul petit bémol vienne noircir les performances de cette autrement excellente alimentation proposée démocratiquement autour de 250 euros.

Il s’agit de la fonctionnalité PWDIS liée au SATA 3.3, qui peut dans certains cas amener un HDD traditionnel à ne pas démarrer (en gros, un pin nouvellement indépendant transporte la fonction Power Disable et empêche un HDD branché sur ce SATA de tourner), mais il suffit de l’alimenter, si c’est le cas, avec un câble Molex vers SATA. C

C’est une occurrence assez rare, mais assez ennuyante que pour lui valoir un mauvais point pour ne pas être plus claire à ce niveau, car même si beaucoup d’entre nous n’utilisent plus que des SSD, voire des M.2, il existe encore un bon nombre de HDD qui peuvent donc poser problème si on ne connaît pas cette spécificité.

Mais c’est un peu du chipotage, ce modèle Prime 850 étant excellent à tous les autres niveaux.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre alimentation PC ?

Si vous montez votre PC vous-même ou si vous le faites faire par un professionnel, il est toujours bien utile de ne pas se tromper dans le choix de votre alimentation.

Dans le premier cas, vous savez ce que vous faites et vous avez sans doute une bonne idée de la puissance nécessaire, mais vous pouvez hésiter dans tous les choix possibles sur le marché en ce moment (et il y a un choix énorme).

Dans le second cas, n’oubliez pas qu’un « spécialiste » en informatique peut tout à fait vous vendre un bloc d’alimentation surpuissant qui ne vous est pas utile, mais qui fonctionne bien pour votre configuration, puisqu’une alimentation trop puissante ne tire que le wattage dont elle a besoin, peu importe la puissance totale.

Afin de ne pas se faire tromper et d’avoir une bonne idée du choix à faire, nous allons reprendre ici quelques critères essentiels à prendre en compte lors de votre achat.

La notion de certification 80 Plus

On ne peut pas acheter une alimentation sans connaître les rudiments de cette certification.

Pour faire court, il suffit de retenir que cette certification est souvent vue comme un gage de qualité et de fiabilité des alimentations.

Pour faire plus long, il s’agit d’une norme mise en place par une firme dans le domaine pour mettre en valeur le rendement électrique des blocs d’alimentation.

Elle s’assure qu’au moins 80% de l’énergie dirigée dans le bloc est réellement transmise à l’ordinateur alors que le reste est perdu à cause de l’effet Joule (qui est un effet normal dû à l’interaction entre les charges de courant et les atomes qui constituent le câble électrique).

La certification se divise en 6 catégorie (80 PLUS, Bronze, Silver, Gold, Platinium et Titanium), de la moins efficace à la plus efficace avec 80% pour la « PLUS » et jusqu’à 90% pour la Titanium, le tout à 100% de charge.

Voilà, vous savez ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Quel que soit votre achat, il est judicieux de se diriger vers une alimentation qui présente la certification et idéalement au moins au niveau bronze pour une efficacité optimale, même si je recommande personnellement d’investir dans des blocs certifiés au moins gold, pour assurer le meilleur rapport possible entre énergie fournie et consommation.

Le nombre de watts (ou puissance électrique)

On calcule généralement la puissance électrique d’un PC de bureau aux alentours de 300 watts. Nous parlons ici d’un PC de bureau tout à fait classique, sans carte graphique dédiée, sans ventilateurs ou watercooler ajoutés et avec un écran/clavier/souris classiques.

Traditionnellement, il faut calculer la consommation maximale de votre processeur et y ajouter la consommation maximale de votre carte graphique et multiplier ce chiffre par 2 en ajoutant la puissance minimale pour qu’un PC démarre (environ 36W pour la carte mère, clavier et souris).

Si on prend les processeurs les plus récents couplés aux cartes graphiques de cette génération, c’est-à-dire par exemple un i7 7700K (91W) et une GTX 1060 (120W), pour rester dans du matériel abordable, on obtient 247W x2 qui font un total de 494 Watts et on peut dès lors se diriger vers une alimentation d’au moins 550 Watts pour s’assurer un tranquillité totale.

Mais pour un PC utilisé très fréquemment pour un pro ou un gamer, il faut certainement compter un total d’au moins 600 watts et préférer se diriger vers des alimentations qui assurent au minimum 650 ou 750 watts afin d’être sûr qu’en cas de mise à jour de la configuration, l’alimentation peut encore suivre.

J’utilise personnellement un bloc Platinium à 750 Watts en ce moment, avec un processeur dernière génération et une GTX1080ti, qui à elle seule consomme près de 260 Watts.

Sortez les calculettes, ou utilisez les multiples outils de calcul disponibles sur le net pour vous aider !

La modularité

Vous avez pu le constater, les modèles présentés dans notre sélection sont toutes entièrement modulaires. Et par défaut, je recommande vivement ce genre de bloc.

Tout simplement parce qu’ils permettent de ne connecter que les câbles dont vous avez besoin, garantissant ainsi non seulement un désencombrement de votre boîtier PC, mais aussi, en conséquence, un passage de l’air adéquat dans celui-ci, qui peut alors rester à une bonne température, même lors d’une utilisation intensive.

Mais si malgré cela, vous êtes plutôt du genre « vintage » ou vous n’avez pas le choix, essayez au moins d’obtenir une alimentation semi-modulaire où la plupart des câbles sont indépendants, à part probablement le câble de branchement à la carte mère (24pin ATX) ou/et les câbles PCIe.

À l’heure actuelle, les alimentations non modulaires ne sont plus utilisées que dans les PC de bureau préassemblés utilisés dans les entreprises et je ne les recommande définitivement pas à quelqu’un qui veut assurer le bon fonctionnement de son ordinateur sur la durée.

Les options supplémentaires

Comme décrit dans notre sélection, certains modèles de blocs d’alimentation possède des fonctions intéressantes et je me dois de mentionner Corsair ici, avec son simple petit bouton de test pour s’assurer du bon fonctionnement de l’alimentation et de son ventilateur.

Une panne PC lors du changement d’un composant courant (une carte graphique par exemple) est souvent due à une alimentation en bout de vie ou dépassée par la puissance du composant. C’est l’expérience la plus frustrante d’être un amateur qui ne dispose pas des outils pour vérifier le fonctionnement du bloc et de devoir changer d’autres éléments avant de se rendre compte que c’est l’alimentation qui pose problème.

Dès lors, ce genre d’option par Corsair est très utile.

D’autres marques comme Seasonic possèdent une option pour activer ou non le mode hybride du ventilateur (allumé en permanence ou seulement lors d’une charge importante sur l’alimentation).

D’autres encore possèdent divers accessoires de personnalisation pour le PC (stickers de couleurs, velcro pour le management des câbles, etc,…) ou même encore chez Corsair le LINK permettant par software de surveiller tous les produits hardware de la marque dans le pc via un software qui contrôle la tension, la température, la vitesse des ventilateurs, etc…

Bref, à vous de voir quelles options peuvent être utiles à vos yeux, elles sont nombreuses et variées !

À propos de l'auteur

Pierre-Anthony Hubert

Geeker est mon métier, dans plusieurs langues, avec une préférence pour les jeux vidéos et l'esport.
Je m'intéresse à tout, tout le temps, sans être certain que ce soit une qualité ou un défaut. J'ai déjà donné raison à quelqu'un qui n'était pas d'accord avec moi sur Facebook.

Laisser un commentaire

>