La Meilleure Surjeteuse

Mis à jour le 27 juin 2022

Après avoir étudié pendant 9 heures 19 modèles, nous avons déterminé que la Juki M0654DE représente actuellement le meilleur rapport qualité/prix du marché.

Ce comparatif est certifié 100% impartial et respecte notre processus de sélection.

Notre choix, Meilleur milieu de gamme

Juki M0654DE

Rapide, efficace et multifonctionnelle, cette machine manuelle silencieuse se destine à tous, et surtout à ceux qui cherchent à réaliser des découpes plus délicates. Sa popularité témoigne de sa fiabilité.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Peu bruyante à l’usage, la Juki M054DE vient avec des consignes claires pour une familiarisation facile pour toutes et tous, malgré son enfilage manuel. Simple à entretenir, elle est aussi plus puissante et plus précise que la plupart des modèles mis en vente sur le marché. De plus, elle offre plus d’options en termes de réalisation de par la quantité de fils disponibles. Par ailleurs, elle est sécurisée et stable, et plusieurs équipements sont fournis à la livraison.

 

Meilleur pas cher

Singer 14SH644

Idéale pour un usage occasionnel, elle se démarque principalement par son accessibilité en termes d’utilisation, ce qui en fait le meilleur rapport qualité/prix pour l’apprentissage de cette opération.

239,99 € sur Cdiscount 269,99 € sur Fnac

Cette machine à 4 fils peut surfiler, coudre et assembler les tissus, et faire des finitions de type ourlets de manche ou de pantalon grâce à son bras libre. Relativement simple à utiliser pour un débutant, elle fonctionne à une vitesse de 1300 points par minute grâce à ses deux aiguilles et ses deux boucleurs. Vous bénéficiez d’un code couleur à enfilage et il est possible d’effectuer plusieurs réglages. Si elle prend peu de place, elle se révèle toutefois assez bruyante. 

 

Meilleur haut de gamme

Bernette B48

Cette machine professionnelle est prisée pour ses résultats précis et très convaincants, mais aussi pour les différents types de points et de découpe qu’elle peut réaliser, ce qui la rend polyvalente.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Cette combinaison d’une surjeteuse et d’une machine Coverstich peut réaliser jusqu’à 23 sortes de points avec une qualité impeccable digne des professionnels. Elle n’en reste pas moins facile à utiliser avec ses repères de couleur et l’aide à l’enfilage au niveau des crochets. L’alimentation du couteau par le bas promet des découpes plus propres et le différentiel ajustable permet de s’attaquer à différents tissus. Enfin, elle fonctionne avec une vitesse de 1300 points par minute et intègre même une lumière LED.

 

Alternative milieu de gamme

Juki MO-644D

Adaptée aux professionnels, elle bénéficie d’une bonne vitesse de production et se veut tout aussi accessible grâce à sa notice explicative et au code couleur. Son petit format facilite son stockage.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Ce modèle 2-3-4 fils présente une grande vitesse de production et un différentiel ajustable. Vous pouvez faire des roulottés automatiques et effectuer plusieurs réglages de pression, de longueur et de tension grâce au code couleur. Il est facile à utiliser via sa notice explicative. Il comprend un pied multifonction, une housse de protection, un éclairage, un couteau supérieur rétractable et un couteau inférieur à fonctionnement automatique. De plus, il est compact et pèse 6,5 kg. Malgré tout, le convertisseur pour passer de 3 à 2 fils est en option.

 

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative milieu de gamme
Juki M0654DESinger14Bernette B48Juki MO-644D
Juki M0654DESinger 14SH644Bernette B48Juki MO-644D
Rapide, efficace et multifonctionnelle, cette machine manuelle silencieuse se destine à tous, et surtout à ceux qui cherchent à réaliser des découpes plus délicates. Sa popularité témoigne de sa fiabilité.Idéale pour un usage occasionnel, elle se démarque principalement par son accessibilité en termes d’utilisation, ce qui en fait le meilleur rapport qualité/prix pour l’apprentissage de cette opération.Cette machine professionnelle est prisée pour ses résultats précis et très convaincants, mais aussi pour les différents types de points et de découpe qu’elle peut réaliser, ce qui la rend polyvalente.Adaptée aux professionnels, elle bénéficie d’une bonne vitesse de production et se veut tout aussi accessible grâce à sa notice explicative et au code couleur. Son petit format facilite son stockage.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
239.99 € sur Cdiscount
269.99 € sur Fnac
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Mentions honorables 

Juki MO-734DE (1 571,79 € lors de la publication) : une qualité impeccable et une bonne ergonomie mais très chère. Cette machine 2-3-4 fils propose des finitions variées, soignées et discrètes et peut faire des ourlets roulottés. Elle comprend différents réglages et ajustements, et possède un enfilage automatique et plusieurs repères pratiques pour un débutant. En cas de capot ouvert, il y a une sécurité de non fonctionnement. Rapide et silencieuse, elle est également très stable à l’usage. Par ailleurs, elle intègre de nombreux composants, dont un bac de récupération des déchets et un éclairage. 

 

800+ Comparatifs
400+ Tests
100% Impartial

Pourquoi nous faire confiance ?

Selectos compare et teste des centaines de produits pour vous aider à faire de meilleurs achats. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez via nos liens, ce qui permet de financer notre travail. En savoir plus

 

Comment choisir sa surjeteuse ?

La surjeteuse est complémentaire à la machine à coudre. Par rapport à cette dernière, elle coupe, pique et pratique le surfilage des tissus pour offrir de plus jolies finitions et donc, un résultat plus professionnel. En outre, elle permet de réaliser plus de créations sur des matières plus délicates, fines et extensibles.

Toutefois, son fonctionnement est bien plus complexe, c’est pourquoi il faut bien distinguer les différents types de machine en fonction de la quantité de fils disponibles :

  • La surjeteuse 3-4 fils : elle est très populaire et se situe entre 250 et 500 ‎€. Elle peut surfiler, coudre et assembler les tissus, et même faire des ourlets plus minces. Elle est souvent plus légère et donc moins stable, et parfois bruyante. Généralement, il y a peu de fonctions et de réglages, c’est pourquoi elle est plus adaptée aux débutant(e)s.  
  • La surjeteuse 2-3-4 fils : elle est plus chère (entre 400 et 1000 ‎€) mais aussi plus stable, plus polyvalente et plus accessible à tous. Elle propose à peu près les mêmes options que la surjeteuse 3-4 fils mais elle peut également coudre et surfiler avec 2 fils pour des finitions plus soignées et plus discrètes. Vous pouvez ainsi réaliser différentes manœuvres supplémentaires automatiques ou manuelles comme les ourlets roulottés, les assemblages, les points flatlock, les points décoratifs, les réglages de pression et de tension etc.
  • La surjeteuse 2-3-4-5 fils : très coûteuse, elle agit comme une surjeteuse recouvreuse (avec un couteau) pour obtenir des résultats plus professionnels. Contrairement au modèle limité à 4 fils, elle promet la réalisation de points de chaînette ou des travaux de recouvrement. Vous pouvez aussi coudre au milieu d’un tissu ou poser des élastiques.

Le nombre de bobines détermine le nombre de points de couture réalisables et donc la capacité de la machine à coudre. Une fois le modèle identifié, il existe d’autres éléments qui permettent de comparer et de distinguer les différents appareils : 

  • Les griffes d’entraînement : la surjeteuse comprend au minimum deux griffes sur le plan de travail (contre une pour la machine à coudre). Il y en a parfois deux autres sous le pied presseur. Celles-ci fonctionnent de manière autonome, avec une vitesse réglable sur chacune d’entre elles pour éviter l’étirement des tissus. Elles peuvent donc aller à la même vitesse ou à des allures différentes. L’entraînement différentiel permet de coudre les différents types de tissus (fins à extensibles). Attention à bien tenir compte du bruit sonore également.
  • La simplicité d’usage : souvent difficile à comprendre, l’enfilage est l’opération la plus complexe. L’enfilage automatique à air est bien plus facile et plus rapide. Pour les modèles manuels, il y a souvent un code couleur, une notice et/ou un DVD expliquant les réglages à faire pour poser les fils. De manière générale, privilégiez les appareils haut de gamme pour un usage intensif et les machines moins chères pour les débutants ou pour une utilisation occasionnelle.
  • Le type d’aiguilles : les aiguilles universelles ont une taille variant de 60 à 100. Les aiguilles Jersey (entre 60 et 80) sont utiles pour travailler sur des t-shirts. Les Microtex (entre 60 et 80) conviennent pour manipuler la microfibre car elles sont plus longues et plus fines. Les aiguilles Stretch (taille 90) sont plus solides pour des plus grands projets. Les aiguilles pour le cuir sont également situées entre les tailles 80 et 90. Enfin, les aiguilles pour le jeans sont plus épaisses et plus robustes.
  • Les équipements : à l’inverse du bras fixe, le bras libre est l’option à privilégier pour surjeter des ourlets de manche ou de pantalon dans le but d’obtenir une plus belle finition. Les couteaux servent à couper le tissu et il faut les aiguiser régulièrement. Habituellement, la surjeteuse compte deux couteaux. Un d’entre eux est généralement escamotable pour éviter les coupes accidentelles du tissu. Les boucleurs sont aussi nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de la machine et pour créer les points de couture.
  • Les accessoires : souvent, le fabricant fournit une pince pour enfiler les aiguilles, un pied de biche, des pédales, une brosse pour retirer les peluches et la poussière, un tournevis pour enlever les accessoires ou d’autres éléments qui améliorent le confort et l’entretien de la machine. Très important, le bac à déchets vise à garder l’appareil propre en éliminant les résidus, ce qui évite les mauvaises surprises lors des prochaines coutures.
  • L’entretien : n’oubliez pas d’entretenir la machine en huilant les mécanismes à travers la petite encoche prévue à cet effet. Laissez reposer pendant environ une nuit. Puis, nettoyez bien les aiguilles pour ne pas tacher le tissu, et effacez la poussière et les peluches avec un pinceau ou une brosse. Ces actions sont à réaliser toutes les 10 à 15 séances de couture.

Laisser un commentaire