Le Meilleur Isolant Thermique

Mis à jour le 14 octobre 2020

Après 8 heures de recherche parmi 20 matériaux disponibles en ligne, nous estimons que c’est la laine de bois qui offre actuellement le meilleur rapport qualité/prix.
C’est un matériau léger, facile à poser et efficace en matière d’isolation thermique. Il s’utilise principalement en isolation sous toiture (en rampants ou en combles perdus) et en doublage de murs périphériques.
10 Experts
700 Comparatifs
0 Pub
100% Impartial

 

Notre choix, Meilleur pas cher

Laine de bois (6,31 m²)

La laine de bois se démarque par sa flexibilité, sa polyvalence et sa recyclabilité. Excellente pour l’hiver, elle offre aussi un bon confort en été en allongeant le temps nécessaire à la chaleur pour traverser les parois.

31,03 € sur ManoMano

La laine de bois est idéale pour une isolation thermique car elle convient pour de nombreuses applications, que ce soit pour les toitures, les murs intérieurs, les parties creuses dans les cloisons, les plafonds entre solives, les planchers entre structures ou les combles entre solives ou chevrons. Nous l’avons élue meilleur choix de notre comparatif car elle est à la fois efficace grâce à sa haute densité, compressible, flexible et écologique. En outre, la marque que nous avons choisie – Steico Flex – élabore ses panneaux en France avec du bois provenant d’exploitations forestières respectant les normes de développement durable.

 

Meilleur milieu de gamme

Panneaux en laine de verre (3,24 m²)

La laine de verre se distingue par sa facilité d’application, ses bonnes performances en matière d’isolation thermique et acoustique, sa popularité (c’est l’un des matériaux les plus utilisés dans les maisons) et son prix abordable.

38,53 € sur ManoMano

Grâce à son procédé de formation, la laine de verre emprisonne l’air et offre d’excellentes propriétés isolantes. Elle est commercialisée sous la forme de rouleaux ou de flocons à souffler pour l’isolation des combles. Les panneaux roulés Isover que nous avons sélectionnés se distinguent par leur épaisseur de 100 mm (mais d’autres épaisseurs sont aussi disponibles). Isover, appartenant au groupe Saint-Gobain, est spécialisée dans la fabrication et la distribution d’isolants depuis de nombreuses années (c’est une marque leader en matière d’isolation à base de laine minérale).  

 

Meilleur haut de gamme

Panneaux en liège (0,5 m²)

Le liège est un matériau écologique qui se démarque par son excellent rendement, tant en isolation thermique d’intérieur qu’en isolation phonique. Il se distingue aussi par son aspect attrayant, son élasticité et sa résistance aux nuisibles.

9,85 € sur ManoMano

Le liège est idéal pour l’isolation thermique et phonique des murs intérieurs, sols, plafonds mais aussi des combles d’une maison. Son prix est plus élevé que celui d’autres matériaux, mais les utilisateurs sont généralement très satisfaits des résultats obtenus. C’est un matériau léger, imputrescible et efficace en matière d’isolation. Il peut être facilement posé par collage ou vissage et être découpé à la scie sauteuse. Par ailleurs, plusieurs épaisseurs sont disponibles.

 

Alternative milieu de gamme

Panneaux en ouate de cellulose et chanvre (7,5 m²)

L’ouate de cellulose et la fibre de chanvre figurent parmi les matériaux les plus écologiques de notre sélection. Ils se démarquent par leur polyvalence (ils peuvent être appliqués sur différents supports), leurs performances et leur recyclabilité.

97,41 € sur ManoMano

L’ouate de cellulose est un matériau de très haute qualité en matière d’isolation thermique. Il est écologique, recyclable, insensible aux micro-organismes et il ne pourrit pas. En outre, c’est un excellent isolant phonique. Ces caractéristiques en font un des meilleurs isolants en matière d’écologie, de technique et de coût. Les panneaux que nous avons choisis pour ce comparatif sont commercialisés par Biofib et sont issus d’un mélange d’ouate de cellulose et de chanvre pour une bonne résistance aux déchirures. Ils peuvent être appliqués sur de nombreux supports (combles, murs, plafonds et planchers).

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gammeAlternative milieu de gamme
Laine de boisPanneaux en laine de verrePlaque de liège brutPanneaux en laine de roche
Laine de bois (6,31 m²)Panneaux en laine de verre (3,24 m²)Panneaux en liège (0,5 m²)Panneaux en ouate de cellulose et chanvre (7,5 m²)
La laine de bois se démarque par sa flexibilité, sa polyvalence et sa recyclabilité. Excellente pour l’hiver, elle offre aussi un bon confort en été en allongeant le temps nécessaire à la chaleur pour traverser les parois.La laine de verre se distingue par sa facilité d’application, ses bonnes performances en matière d’isolation thermique et acoustique, sa popularité (c’est l’un des matériaux les plus utilisés dans les maisons) et son prix abordable.Le liège est un matériau écologique qui se démarque par son excellent rendement, tant en isolation thermique d’intérieur qu’en isolation phonique. Il se distingue aussi par son aspect attrayant, son élasticité et sa résistance aux nuisibles.L’ouate de cellulose et la fibre de chanvre figurent parmi les matériaux les plus écologiques de notre sélection. Ils se démarquent par leur polyvalence (ils peuvent être appliqués sur différents supports), leurs performances et leur recyclabilité.
31.03 € sur ManoMano 38.53 € sur ManoMano 9.85 € sur ManoMano 97.41 € sur ManoMano

 

Sommaire

 

Pourquoi nous faire confiance ?

L’équipe rédactionnelle de Selectos passe des milliers d’heures à rechercher, analyser et comparer des produits afin de dénicher ceux qui offrent le meilleur rapport qualité/prix.

Aucun de nos articles n’est sponsorisé. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez un produit via nos liens, ce qui nous permet de financer notre travail tout en restant totalement impartiaux. En savoir plus.

 

Comment avons-nous fait notre choix ?

Un isolant thermique est essentiel pour un bâtiment : il permet de réguler la température tout en vous protégeant de la chaleur et du froid. Il est néanmoins nécessaire de choisir un isolant adapté aux caractéristiques de votre habitation, à vos préférences (matériaux écologiques, etc.), à votre budget et aux performances attendues. 

Afin de faciliter votre choix, nous avons tout d’abord répertorié les matériaux les plus souvent utilisés pour une isolation thermique : 

  • Les laines minérales : la laine de roche et la laine de verre sont les plus connues. La première est issue du basalte (roche volcanique), et la seconde, du verre. Elles se présentent en matelas flexibles ou en panneaux semi-rigides et elles peuvent être appliquées pour tout type d’isolation (plafonds, toitures, sols, etc.). Elles sont résistantes au feu et durables. Pour des murs ou des toits-terrasses, le verre cellulaire (verre recyclé et matières minérales) peut aussi être utilisé.
  • Le béton cellulaire : ce matériau de construction se compose principalement de ciment, de chaux et de sable. Il se présente sous la forme de blocs ou de panneaux et convient pour la maçonnerie intérieure portante et non-portante. Il peut être posé à la verticale ou à l’horizontale (plusieurs épaisseurs tant disponibles).
  • Les isolants biosourcés : ces matériaux sont issus du vivant, d’origine végétale ou animale. Parmi ceux-ci, vous pouvez opter pour le liège (disponible en plaques ou rouleaux, il permet d’isoler les murs, sols, plafonds ou combles), les laines naturelles, le chanvre, le coton, le lin, la laine/fibre de bois, les fibres de textiles recyclés ou l’ouate de cellulose (composée de papier recyclé). 
  • Les matières synthétiques : recommandés pour l’isolation thermique, ce sont des matériaux abordables, faciles à couper et légers. Le polyuréthane est un matériau qui est souvent préconisé pour une isolation thermique. Néanmoins, comme il est mince, il est recommandé de l’utiliser en complément d’un autre isolant.

D’autres caractéristiques sont à considérer avant d’arrêter votre choix : 

  • Le pouvoir isolant: il s’exprime par un coefficient de conductivité thermique ou valeur lambda (λ) qui mesure la rapidité avec laquelle la chaleur se déplace dans le matériau. Pour un matériau isolant, le coefficient ne peut pas dépasser 0,065 W/mK. Plus la valeur lambda est faible, meilleur est l’isolant. La résistance thermique R mesure pour sa part la résistance rencontrée par la chaleur pour traverser un matériau. Plus cette valeur est haute, plus l’isolant est performant.
  • La forme : les matériaux sont commercialisés sous différentes formes. Vous pouvez trouver des isolants à déverser en vrac ou à souffler (ils sont particulièrement bien adaptés pour les espaces creux ou difficiles d’accès), en plaques rigides ou flexibles, en matelas (surtout utilisés pour les toitures) ou en mousse rigide/projetées (appréciés pour leur facilité d’application). Notez que la densité des matériaux, mesurée en kg/m³, diffère d’un matériau à l’autre selon leur type et leur forme (panneaux, matériaux en vrac, etc.).
  • La pose : il est recommandé de faire appel à un professionnel pour le choix du matériau et la pose. Néanmoins, si vous souhaitez vous y atteler vous-même, sachez qu’il existe des kits prêts à l’emploi. Dans ce cas, vous devez choisir le matériau selon la surface à isoler, l’espace disponible, les performances attendues et votre budget. Vous pouvez aussi vous renseigner sur les subventions qu’il est possible d’obtenir dans votre région.
  • Les certifications : elles apportent des précisions sur les isolants. Il en existe un certain nombre : le marquage CE, ACERMI, les certifications NF ou CSTBat qui évaluent la résistance thermique de la paroi pour des matériaux d’isolation porteurs tels que le béton cellulaire, et le classement AEV qui indique les niveaux de performances des menuiseries extérieures par rapport à la perméabilité à l’air de la fenêtre, l’étanchéité à l’eau et la résistance au vent.

Dans le comparatif qui suit, nous avons départagé les différents modèles existants selon leurs caractéristiques techniques, la fiabilité de la marque et l’analyse d’avis utilisateurs. 

Nous avons, de cette manière, abouti à une sélection finale de 4 isolants thermiques aptes à répondre à divers besoins et budgets. Selon les matériaux choisis, vous pouvez les trouver sous la forme de panneaux, de rouleaux ou de flocons à insuffler. Pour une isolation phonique ou acoustique, nous vous invitons à consulter notre article dédié.

 

Notre Choix : Laine de bois

Laine de bois

Notre choix, Meilleur pas cher

Laine de bois (6,31 m²)

La laine de bois se démarque par sa flexibilité, sa polyvalence et sa recyclabilité. Excellente pour l’hiver, elle offre aussi un bon confort en été en allongeant le temps nécessaire à la chaleur pour traverser les parois.

31,03 € sur ManoMano

La laine de bois est idéale pour une isolation thermique car elle convient pour de nombreuses applications, que ce soit pour les toitures, les murs intérieurs, les parties creuses dans les cloisons, les plafonds entre solives, les planchers entre structures ou les combles entre solives ou chevrons. Elle est à la fois compressible, flexible et écologique.

C’est aussi un matériau qui est durable dans le temps et qui absorbe l’humidité et la restitue en fonction de l’hygrométrie ambiante (rôle de régulateur). En outre, elle se pose facilement en s’adaptant aux contours des surfaces et en évitant les ponts thermiques.

Avec une densité de 50 kg/m³, c’est un bon isolant pour l’hiver. Elle offre aussi un bon confort en été grâce à l’inertie thermique du bois qui permet d’amortir les fortes variations de températures et d’allonger le temps nécessaire à la chaleur pour traverser les parois (déphasage thermique).

Le matériau Stricoflex que nous avons sélectionné est proposé en épaisseur de 50 mm (dimensions : 1,22 x 0,575 m, lot de neuf panneaux) mais d’autres épaisseurs sont disponibles auprès de la marque, en fonction de vos besoins (40, 60, 80, 100, 120, 145, 160, 180, 200 mm ou 220, 240 mm sur demande).

Ces panneaux, certifiés ACERMI, se composent plus précisément de fibre de bois, de fibre de polyoléfine et de phosphate d’ammonium (pour l’ignifuger). La valeur R est de 1,30 et la conductivité thermique est de 0,038 W/mK. Sans traitement, notez que la laine de bois se positionne dans l’Euroclasse E (très inflammable).

Elle se présente ici sous une forme semi-rigide qui peut être légèrement comprimée. Elle diffère sur ce point de la fibre de bois qui est commercialisée en panneaux rigides et qui ne se place pas entre ossature (trop de ponts thermiques).

En conclusion, c’est un excellent choix à prix relativement abordable pour isoler des toitures, des murs ou des planchers. La laine de bois est durable, facile à poser, recyclable et elle ne nuit pas à la qualité de l’air intérieur. Elle est aussi recommandée pour une isolation phonique en cloison de séparation intérieure.

 

Le meilleur isolant thermique milieu de gamme : Panneaux en laine de verre

Panneaux en laine de verre

Meilleur milieu de gamme

Panneaux en laine de verre (3,24 m²)

La laine de verre se distingue par sa facilité d’application, ses bonnes performances en matière d’isolation thermique et acoustique, sa popularité (c’est l’un des matériaux les plus utilisés dans les maisons) et son prix abordable.

38,53 € sur ManoMano

Grâce à son procédé de formation, la laine de verre emprisonne l’air et offre d’excellentes propriétés isolantes. Elle est commercialisée sous la forme de rouleaux ou de flocons à souffler pour l’isolation des combles. Le produit Isover que nous avons sélectionné se présente sous la forme de panneaux roulés d’une épaisseur de 100 mm.

Ces panneaux sont rigides et offrent une excellente tenue (dimensions : 2,7 x 1,2 m). Ils peuvent être utilisés pour l’isolation sous ossature métallique des murs réguliers et irréguliers, mais ils peuvent aussi être posés derrière une contre-cloison maçonnée traditionnelle.

La laine de verre, composée à 70% de verre recyclé et 30% de matières premières telles que le sable et le calcaire, est un matériau qui se découpe facilement (avec un cutter, un long couteau à dents ou une scie). Le découpage est notamment facilité par le quadrillage imprimé sur la face revêtue de papier kraft.

Elle offre de très bonnes performances thermo-acoustiques. Sa conductivité thermique ou valeur lambda équivaut à 0,032 W/mK et sa résistance R s’élève à 3,15 m² K/W. La gamme offre ainsi un excellent rapport épaisseur/performance vous permettant d’isoler des murs avec des épaisseurs limitées.

Attention toutefois aux risques d’irritation avec la laine de verre : il est préférable de porter des lunettes et un masque lorsque vous appliquez ce matériau. Notez aussi qu’il se situe dans l’Euroclasse F pour sa réaction au feu signifiant qu’il est non classé ou non testé.

Au final, nous vous recommandons la laine de verre si vous souhaitez un produit rigide qui ne s’affaisse pas avec le temps et qui est assez facile à découper et à poser. Grâce à l’épaisseur des panneaux, c’est un choix idéal pour une bonne isolation (thermique ou acoustique). Sachez néanmoins que d’autres épaisseurs sont proposées par Isover (120 mm, 300 mm, etc.) pour une isolation plus importante. 

 

Le meilleur isolant thermique haut de gamme : Panneaux en liège

Plaque de liège brut

Meilleur haut de gamme

Panneaux en liège (0,5 m²)

Le liège est un matériau écologique qui se démarque par son excellent rendement, tant en isolation thermique d’intérieur qu’en isolation phonique. Il se distingue aussi par son aspect attrayant, son élasticité et sa résistance aux nuisibles.

9,85 € sur ManoMano

Le liège est idéal pour l’isolation thermique et phonique des murs intérieurs, sols, plafonds mais aussi des combles d’une maison. Son prix est un peu plus élevé que celui d’autres matériaux, mais les utilisateurs sont généralement très satisfaits des résultats obtenus. Il peut être facilement posé par collage ou vissage et être découpé à la scie sauteuse. Plusieurs épaisseurs sont disponibles (10, 20, 30, 40, 50, 60 mm). 

Il possède d’excellentes propriétés thermiques : sa conductivité thermique se situe entre 0,045 w/mK (20 mm) et 0,049 w/mK (60 mm) et sa résistance thermique R, entre 0,444 m² K/W (20 mm) et 1,225 m² K/W (60 mm). Il maintient correctement les températures dans une habitation en retenant la chaleur pour la redistribuer dans les pièces. 

La liège est aussi souvent utilisé comme isolant phonique car les plaques en liège sont denses et empêchent les vibrations sonores de passer. Une épaisseur de 30 mm, par exemple, permet d’insonoriser des murs mitoyens, un plafond ou des sols entre appartements voisins ou les différentes pièces d’une maison. 

Selon Terre Habitat, une plaque en liège de 30 mm permet un affaiblissement moyen du bruit de 30 dB. Il absorbe donc très bien les bruits d’impact. 

Il résiste aussi aux rongeurs, aux insectes et à l’eau. Élastique, c’est un matériau polyvalent qui est agréable à utiliser. Notez toutefois qu’il présente des taches de colle et n’est donc pas adapté comme matériau de finition. 

En conclusion, nous vous conseillons le liège si vous souhaitez un matériau léger, facile à poser et efficace sur le plan thermique et acoustique. C’est aussi un choix écologique et durable qui résiste très bien aux variations de température.

 

Une alternative milieu de gamme : Panneaux en ouate de cellulose et chanvre

Panneau en ouate de cellulose et chanvre

Alternative milieu de gamme

Panneaux en ouate de cellulose et chanvre (7,5 m²)

L’ouate de cellulose et la fibre de chanvre figurent parmi les matériaux les plus écologiques de notre sélection. Ils se démarquent par leur polyvalence (ils peuvent être appliqués sur différents supports), leurs performances et leur recyclabilité.

97,41 € sur ManoMano

L’ouate de cellulose est un matériau qui possède de hautes qualités en matière d’isolation thermique. Il est écologique, recyclable, insensible aux micro-organismes et imputrescible. De plus, il est aussi recommandé pour l’isolation phonique des bâtiments. Toutes ces qualités en font un des meilleurs isolants en matière d’écologie, de technique et de coût. 

Biofib est spécialisé dans la conception de matériaux écologiques. Ils produisent, par exemple, des isolants en lin, chanvre et coton (à épaisseur variable) ou de l’ouate de cellulose à souffler particulièrement recommandé pour l’isolation des combles perdus.

Les panneaux en ouate de cellulose et chanvre de Biofib se composent d’ouate de cellulose (60%) et de fibres de chanvre (25 %). Cette combinaison de matières offre une certaine flexibilité aux panneaux tout en empêchant les déchirures. 

Sa densité est de 45 kg/m³. Sa valeur lambda est de 0,040 et sa résistance thermique s’élève à 1,50 (pour les panneaux 60 mm).

Ce matériau se prête à différents usages : vous pouvez, par exemple l’utiliser pour isoler des combles aménagés ou perdus, des murs intérieurs, des plafonds ou des planchers (isolation déroulée au sol ou posée entre solives).

Les niveaux d’affaiblissement acoustiques mesurés et certifiés (essais FCBA) sur des parois sont supérieurs aux exigences réglementaires. En ce qui concerne sa résistance au feu par contre, il est Euroclasse F.

Par ailleurs, les panneaux en ouate de cellulose et chanvre se découpent facilement (densité de 45 kg/m³), moyennant les outils adéquats. Pour la découpe, vous pouvez utiliser une scie manuelle, un disque de découpe ou une scie électrique double-lame. Quelque soit l’outil choisi, pensez à vous équiper de lunettes de protection.

En conclusion, nous vous conseillons l’ouate de cellulose et de chanvre si vous souhaitez un matériau écologique et efficace en matière d’isolation thermique. Il est facile à découper et à poser mais sa résistance au feu n’est toutefois pas testée.

 

Mentions honorables

Biard JDAC0205 (24,09 € pour 6 m² lors de la publication) : l’aluminium est un isolant souvent apprécié pour sa facilité de découpe et de pose, sa légèreté et ses performances (un film en aluminium réfléchit la chaleur des rayons jusqu’à 96%). Il convient pour les sols, murs et plafonds et se fixe avec des agrafes ou des adhésifs. Il est résistant à la corrosion et recyclable.

Le Relais Métisse ECF76_440 (6,00 € / m² lors de la publication) : cet isolant est fabriqué à partir de coton recyclé (jean). Bien qu’il soit plutôt recommandé pour une isolation sonore, il reste approprié pour une isolation thermique (une deuxième couche peut éventuellement être appliquée selon vos besoins). Il a une épaisseur de 50 mm mais d’autres modèles sont commercialisés. Ce produit est aussi disponible en panneaux.

BASF Styrodur 3000 CS (10,59 € lors de la publication) : ces plaques sont en polystyrène extrudé. Elles sont polyvalentes et recommandées pour les travaux de construction en surface et en fondations. Elles sont résistantes à la pression et performantes en matière d’isolation thermique (1,8 m² K/W). En outre, elles sont imputrescibles et faciles à manier. Néanmoins, si le polystyrène extrudé est de meilleure qualité que le polystyrène expansé, il est fabriqué à partir de pétrole et dégage des gaz toxiques en cas d’incendie.

Mono’mur en terre cuite : ces briques de construction se composent uniquement d’argile. Elles sont peu émissives, ce qui garantit une bonne qualité de l’air intérieur (classe A+). Elles sont recommandées pour les travaux de maçonnerie porteurs et ne nécessitent aucune isolation thermique ou acoustique complémentaire (sa résistance thermique s’élève à 3,25 m² K/W et sa valeur lambda à 0,032 W/mK).

 

Sources

  1. Greenspec, Insulation materials and their thermal properties, 1 octobre 2020
  2. Habitat Presto, Quel est le meilleur isolant ? Tout savoir pour bien choisir, 1 octobre 2020
  3. Superhomes, What’s the best insulation material to use in eco renovation?, 1 octobre 2020

​​​​​​​​​​​​​​​​Curieuse et avisée, cette diplômée en communication et rédactrice depuis plus d’un an chez Selectos a déjà plus de 100 sélections à son actif. Sélectionneuse chevronnée, elle se sert avec brio de ses dix doigts pour la rédaction, mais fait aussi preuve de dextérité et de compétence en cuisine et en bricolage, qui sont ses domaines de prédilection.


guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments