Les 6 (vraies) Meilleures Action Cams 2019 – Comparatif Complet

Mis à jour le 07 décembre 2018

Après plusieurs heures de recherche, j’ai établi ma sélection des meilleures action cams parmi tous les modèles actuellement disponibles sur le marché.

Selon moi, le meilleur rapport qualité/prix à l’heure actuelle est constitué par la Yi 4K+, mais si vous recherchez une action cam vraiment bluffante en termes de qualité d’image, ma préférence va à la GoPro Hero7 Black.

Je vous invite à consulter mon guide d’achat en fin d’article, afin de déterminer vos propres besoin en matière d’action cam.

Meilleur pas cher
YI Lite Caméra d'action Caméra Sport 4K/15fps, 1080p/60fps avec Objectif Ultra Grand Angle Wifi & Bluetooth
Meilleur milieu de gamme
YI 4K+ Caméra d'action Caméra sport 4K/60fps 12MP Action cam avec Objectif Grand Angle 155° Ecran Tactile LCD 2.2'' WiFi Commande Vocale App Service pour iOS/Android - Noir
Meilleur haut de gamme
GoPro HERO7 Black — Caméra numérique embarquée étanche avec écran tactile, vidéo HD 4K, photos 12 MP, diffusion en direct et stabilisation intégrée
Yi Lite
Yi 4K+
GoPro Hero7 Black
Dès 93,50 EUR
229,99 EUR
379,00 EUR
Meilleur pas cher
YI Lite Caméra d'action Caméra Sport 4K/15fps, 1080p/60fps avec Objectif Ultra Grand Angle Wifi & Bluetooth
Yi Lite
Dès 93,50 EUR
Meilleur milieu de gamme
YI 4K+ Caméra d'action Caméra sport 4K/60fps 12MP Action cam avec Objectif Grand Angle 155° Ecran Tactile LCD 2.2'' WiFi Commande Vocale App Service pour iOS/Android - Noir
Yi 4K+
229,99 EUR
Meilleur haut de gamme
GoPro HERO7 Black — Caméra numérique embarquée étanche avec écran tactile, vidéo HD 4K, photos 12 MP, diffusion en direct et stabilisation intégrée
GoPro Hero7 Black
379,00 EUR

Les meilleures action cams pas chères

GoPro prend presque toute la place sur le marché de l’action cam. Et pour cause, il a pratiquement inventé le concept. Mais pas besoin se ruiner pour obtenir une action cam qui tient la route.

Yi Lite : la meilleure pas chère

Yi Lite

Prix
Dès 93,50 EUR
Avantages
Légère
Qualité vidéo et photo plaisante
Compatible avec les accessoires d’autres caméras de la gamme Yi
Inconvénients
4K pas réellement utilisable
Micros mal placés

Vous connaissez le géant chinois Xiaomi ? Celui qui nous envahit actuellement avec ses smartphones pas chers ? Eh bien, il est aussi actif dans le domaine des action-cams, avec, entre autres, sa gamme Yi.

La Yi Lite, comme son nom l’indique, est le modèle léger de la gamme. Avec ses dimensions de 6,5 x 4,2 x 3 cm, elle est de la même largeur que la Yi 4K, ce qui lui permet d’être compatible avec certains de ses accessoires comme la housse étanche (qui permet une immersion à 30 mètres). Elle est cependant bien plus légère avec seulement 72 grammes sur la balance. Cela en fait un atout facilement transportable.

Côté design, on a une caméra rectangulaire uniformément grise, avec l’inscription du logo à l’avant. L’écran de deux pouces est plus petit que celui du YI 4K (ce qui explique aussi son plus petit poids). Cet écran tactile, de résolution 320 x 240 p, est très réactif et facile d’utilisation. Rien à redire à ce niveau. Et si vraiment vous n’aimez pas travailler sur l’écran, il est possible d’installer une application sur GSM qui permet un paramétrage à distance.

Le bouton de mise sous tension de la caméra se trouve sur le haut, ainsi que les deux ports microphone. C’est assez étonnant de trouver ceux-ci à cet endroit, car c’est là qu’on pose naturellement les doigts en filmant, ce qui empêche donc toute capture de son. Hormis cela, aucun défaut d’ergonomie n’est à déplorer. Le tout semble solide et de bonne facture.

Mais derrière son design compact et léger, elle embarque une série de composants plus que corrects.

Avec son capteur Sony Exmor 16 Mpx, et son objectif couvrant 150°, on a déjà des caractéristiques intéressantes, et de bonnes options de prises de vue.

Il est possible de filmer en 4K mais cela ne peut se faire qu’à 20 IPS.  Or, pour obtenir une image fluide, il faut compter au moins 25 IPS. La 4K ne sera donc qu’accessoire. Par contre, on peut filmer en Full HD (1920 x 1080) en 30 et même en 60 IPS. Mais le résultat le plus probant sera encore en 2K (1920 x 1440) 30 IPS.

Un stabilisateur électronique (EIS) efficace est de la partie, mais il ne fonctionne pas au-delà du mode 2K 30 IPS (d’où le fait que c’est dans ce mode qu’on obtient les résultats les plus satisfaisants). Il assure des prises calmes et de bonne qualité. Outre cela, cette action cam embarque quelques caractéristiques sympathiques comme un correcteur de distorsion, des modes accéléré et ralenti, et un déclencheur automatique.

Niveau connectique, on a quelque chose d’assez basique : la Yi Lite est équipée du Bluetooth et d’un port USB 2.0. Par contre, sa mémoire est extensible par Micro-SD jusqu’à 128 Go.

Et l’autonomie dans tout ça ? C’est un des bons points de ce modèle ! Avec une batterie 1400 mAh, elle fonctionne pendant 2 heures environ en enregistrement Full HD 60 IPS. Un défaut cependant est à souligner à ce sujet : une fois en charge, il est impossible d’accéder à son écran.

Au final, cette Yi Lite, malgré son petit prix, son petit poids et sa petite taille, possède de très belles caractériques. Elle permet des captures avec une qualité vidéo et photo très plaisante, et a l’avantage d’être compatible avec les accessoires d’autres modèles de la gamme Yi. Certaines fonctions ne trouvent pas de réelle utilité, comme la 4K qui ne donne pas grand chose avec un IPS aussi bas, mais ce n’est pas non plus un argument de vente mis en avant par la marque, juste un bonus.

WiMius L2 : l’action cam qui défie tous les prix

WiMius L2

Prix
59,99 EUR
Avantages
Compacte
Petit prix
Qualité d’image surprenante
Inconvénients
Pas de vraie 4K
Menu un peu fouillis

Avec la WiMius, je vous propose cette fois un modèle super compact, ce qui reste assez rare pour les action cams petit budget.  Avec seulement 57 grammes sur la balance, on ne peut que saluer l’effort de miniaturisation. Parce qu’elle en a dans le ventre !

A la réception du WiMius L2, on reçoit un nombre impressionnant d’accessoires. Deux batteries 1000mAh à 3.7Wh, une coque waterproof, pas moins de 6 accessoires de montage pour divers supports GoPro-friendly, un chargeur et même un petit chiffon microfibre pour nettoyer l’écran. L’autonomie affichée de ces deux batteries est d’1h30 environ, ce qui est suffisant pour s’amuser un peu, mais il reste possible d’acheter des kits de batterie séparément pour des séances plus longues.

La WiMius affiche fièrement “4K” sur sa coque, sobrement argent et noire dans un plastique qui semble de bonne facture. Sous l’objectif, on retrouve un petit haut-parleur et le bouton d’activation WiFi. Par contre, l’objectif de la caméra ressort pas mal (environ 1.2cm). Il est donc préférable de la monter directement avec la protection livrée avec, pour éviter les chocs.

L’écran LCD 2 pouces, cette fois, est non tactile (ça aurait été étonnant pour le prix). Date, heure, accès aux paramètres : tout se fait via des boutons, à l’ancienne. Par contre, le menu est un peu fouillis, et l’accès aux différentes options aurait pu être un peu mieux conçu : on finit par se retrouver dans des sous-menus de mémoire et de paramètres vidéo…

Et en matière de vidéo, d’ailleurs, qu’en est-il ? Le fabricant nous annonce fièrement 4K (allant, contrairement à son homologue chinois, jusqu’à l’inscrire sur la coque). Vraiment ? En réalité, elle est équipée d’une puce Novatek, qui permet une adaptation 4K numérique. Les 24 IPS promis sont par ailleurs très instables, et la fluidité d’image n’est pas au rendez-vous. Comme avec la Yi Lite, mieux vaudra passer en Full HD 60 IPS, ou même HD 60 IPS.

La stabilisation numérique, elle, est correcte. Elle ne rivalise pas avec celle de la Yi Lite, mais permet des prises de bonne qualité. Le son non plus n’est pas son point fort, avec des grésillements vite dérangeants, mais ce n’est pas un outil mis en évidence par WiMius.

Point de vue photo, le capteur 12 Mpx offre une qualité d’image assez surprenante : la colorimétrie n’est pas parfaite, mais les réglages de base en plein jour offrent une capture vive et contrastée.

En matière de connectique, bonne surprise ! Un port micro-SD (mémoire cette fois extensible jusqu’à 64GB), un mini USB et, surtout, un output HDMI type D. Et, bien sûr, on peut aussi exporter le contenu en la branchant en WiFi.

Parmi les petites fonctionnalités sympathiques, on a trois angles de vue (jusqu’à 170 degrés, ce qui est très correct, et plus large, même, que la Yi Lite), mais aussi un mode time-lapse, slow-motion et détection de mouvement (pour un déclenchement automatique).

De quoi bien s’amuser, donc, pour un budget vraiment réduit !

Les meilleures action cams de milieu de gamme

Au menu ? Des nouveautés, mais, également, des modèles un peu plus anciens, à leur époque top du top, qui diminuent peu à peu de prix pour se trouver à portée de n’importe quelle bourse.

Yi 4K+ : la meilleure milieu de gamme

Yi 4K+

Prix
229,99 EUR
Avantages
Enregistrement 4K 60 IPS
Qualité d’image
Bon écran tactile
USB-C
Inconvénients
Autonomie perfectible
Caisson de protection indispensable

Sous ses airs sobres, la Yi 4K + n’a rien d’une action cam d’amateur. Et pour cause : c’est la première action cam proposant un enregistrement 4K 60 IPS à être sortie sur le marché !

Point de vue design, rien de neuf à l’horizon… Et ce n’est pas plus mal, puisque cela permet une compatibilité avec les accessoires de la Yi 4K (le modèle précédent), comme le caisson étanche, la batterie de rechange ou les fixations. La seule chose qui distingue physiquement la 4K+ de son modèle précédent est sa couche effet fibre de carbone à l’avant, du plus bel effet selon moi.

Son écran tactile 2,2 pouces est très réactif, avec les mêmes menus agréables et intuitifs que ceux dont je vous parlais pour la Yi Lite, de nombreuses options en plus. Parmi celles-ci, il y a la possibilité de régler manuellement la vitesse d’obturation en vidéo et de verrouiller la sensibilité, afin d’ajuster au mieux le rendu souhaité. En bref, sous ses airs innocents, avec son unique bouton, la Yi 4K+ est une véritable experte !

Et la qualité d’image, ça donne quoi ? Tout d’abord, même si j’avais été intrigué par le fait que le capteur n’offre “que” 12 Mpx (pour rappel, c’est 16 Mpx sur la Yi Lite), la qualité d’image est remarquable. L’angle de couverture, lui, est à 155°. Sans être une championne en la matière, c’est déjà un beau résultat.

Comme je le disais, cette action cam a été la première du marché à proposer une vidéo 4K en 60 IPS. Par contre, l’enregistrement en Full HD « plafonne » à 120 IPS alors que la tendance est au 240 IPS. Mention spéciale, toutefois, pour le stabilisateur, qui fonctionne encore en 4K 30 IPS (les résultats ne sont pas les plus précis, mais c’est un gros plus par rapport aux modèles que je vous propose juste après).

Point de vue connectique, on a la bonne surprise de voir apparaître un branchement USB-C. Du coup, le fabricant vous fournit directement un câble USB-C vers RCA pour la raccorder à la TV et un câble USB-C vers jack 3,5 mm femelle pour la raccorder à un microphone externe. Pas mal non ?

Enfin, j’en viens à l’autonomie, pour laquelle les résultats sont mitigés. En effet, elle tient presque 1h en 4K 60 IPS, ce qui n’est pas mal. Mais il est déconcertant de voir que, simplement en naviguant dans les menus, la batterie se vide très rapidement. Il est donc fortement conseillé d’investir dans une batterie supplémentaire.

Design élégant, compatibilité avec les accessoires d’anciennes gammes, enregistrement 4K en 60 IPS, nombreux paramétrages de l’image… On a ici une petite championne. Certes, elle n’est pas parfaite (un modèle étanche serait le bienvenu, comme une batterie de meilleure qualité), mais elle en a sous le capot !

GoPro Hero 5 : une GoPro à portée de portefeuille

GoPro Hero 5

Prix
Dès 300,00 EUR
Avantages
Vraie vidéo 4K
Prix abordable maintenant qu’elle prend de l’âge
Waterproof jusqu’à 10 Mètres
Inconvénients
Stabilisateur fonctionne pas en 4K

Il était inévitable d’aborder les GoPro dans ma sélection, elles qui ont pratiquement inventé l’action cam ! Si la marque avait traversé une période difficile, entre la sortie houleuse de leur drone GoPro Karma, l’épuisement d’un marché de niche maintenant saturé, et la concurrence de smartphones à la vidéo excellente, ils ont bien redressé la tête en 2016 avec la Hero 5, une action cam haut de gamme qu’on peut maintenant trouver à un peu moins de 300 €.

Dans la boîte de la version Hero 5 Black, on a la caméra (heureusement…), un cadre, une batterie lithium, plusieurs supports de fixation et un câble USB-C. Pas de boîtier waterproof ? Eh non ! La Hero 5 est déjà construite pour être insensible à l’eau et à la poussière, jusqu’à 10 mètres de profondeur.

Le design est plus propre, plus épuré que sur la HERO 4. Moins d’angles, moins de fioritures. Le petit écran frontal a un contraste plus élevé. Il indique les caractéristiques et la minuterie de l’enregistrement, la mémoire restante et le niveau de batterie. Au dos, on a l’emblématique retour image LCD 2”, dont le retour est plus fidèle et lumineux que sur les modèles antérieurs. Et GoPro a rattrapé ses concurrents en proposant enfin un écran tactile réactif (à l’époque de la sortie de la Hero 5, ce n’était pas gagné).

L’application mobile est, en soi, gratuite. Attention en revanche, les services de Cloud automatique sont sujets à un abonnement mensuel d’environ 5€.

Une des caractéristiques qui sème ses concurrents, c’est la commande vocale. Assez bien calibrée pour qu’un marseillais puisse se faire comprendre, elle permet de donner des ordres simple. “GoPro Enregistrer Vidéo”, “GoPro Démarrer Accéléré”… La liste complète est disponible sur le Web.. Pratique pour commander la caméra quand on a les deux mains sur le guidon !

Par contre, il faut reconnaître que la multiplication des options, y compris le GPS, la connectivité avec une foule de capteurs GoPro (il en existe une flopée pour chaque sport) entame sérieusement l’autonomie de la batterie (sinon, il faut compter environ 1h30 d’enregistrement en 4K).

Le 4K avec 30 IPS offre enfin une vraie image fluide. De plus, on peut monter jusqu’à 120 IPS en Full HD pour des rendus slow-motion impeccables. Mais, hélas, le 4K ne supporte toujours pas la stabilisation numérique. C’est compréhensible, puisque la stabilisation consiste en un rognage d’une image plus vaste que le rendu final. Or 4K, c’est sa limite. Mais dans cette tranche de prix, c’est dommage que le problème n’ait toujours pas été réglé. La prise de vue en 4K est donc plutôt limitée à une prise de vue sur trépied ou nacelle gyrostabilisatrice.

La première chose que j’apprécie avec cette GoPro, c’est sa simplicité pour la prise de vue. On a trois solutions : la caméra elle-même, le smartphone ou la commande vocale. Et l’intelligence du firmware embarqué permet un calibrage automatique plus que correct. En plus, la companion app offre plein d’options d’édition qui permettent de retoucher sa photo en un instant avant de la partager.

Au final la GoPro Hero5 était une bête de compétition à sa sortie. Et son grand avantage, à l’heure actuelle, est sa grosse diminution de prix (c’est normal, puisqu’on en est à présent à la génération 7), qui la classe parmi les prix de milieu de gamme. Sans doute le meilleur rapport qualité/prix du moment !

Olympus TG-Tracker : l’action cam à la forme originale

Olympus TG-Tracker

Prix
Dès 209,91 EUR
Avantages
Étanche et résistante aux chocs
Excellente ergonomie
Vraie vidéo 4K
Inconvénients
Pas de stabilisation en 4K
Poids et forme de la caméra

Cette action cam d’Olympus existe aussi en vert… Et il faut le dire : elle en jette ! J’étais déjà très excité à l’idée de voir Olympus se lancer dans le marché des action cams, et je ne suis pas déçu.

Le premier point qu’on ne peut pas rater, c’est le format. L’Olympus est de fait la seule action cam de ce test à ne pas être compatible avec les produits GoPro. Et pour cause, elle ressemble à une version compacte des caméscopes des années 2000, avec une forme rectangulaire et la caméra placée à l’extrémité.

C’est, en partie, un problème. Le TG-Tracker est livré avec quelques accessoires, mais ce sera un peu insuffisant pour ceux qui avaient déjà le matériel pour GoPro. Néanmoins, perche à selfie, protection sous-marine et poignée de stabilisation seront déjà suffisants pour débuter. Elle est aussi livrée avec quelques supports de montage pour les casques de vélo, par exemple.

C’est donc un modèle pas mal plus volumineux. 180 grammes et 10 cm de long pour 3 de large. Elle est livrée avec une batterie assez faible, mais qui était très correcte pour l’époque de sa sortie (2016) : environ 35 minutes en enregistrement continu 4K.

Niveau design, j’adore. Agressive, sérieuse, robuste, elle résiste à 100kg de pression. La finition est impeccable. Rien n’est superflu. L’écran LCD tactile de 3.8” peut être ouvert pour une meilleure prise de vue. Une série de capteurs et de boutons robustes permettent bien des folies. Et au-dessus de la caméra on trouve une lampe LED qui fait office de flash à plus de 60 lumens directionnels.

On peut bien sûr la brancher en HDMI et la connecter en WiFi à l’app OI.Share qui, pour le moment, est toujours l’une des meilleures avec GoPro. On peut s’en servir comme télécommande, retour vidéo, trackeur GPS ou plateforme de partage vers les réseaux sociaux. Par contre, les options de paramétrage photo et vidéo doivent être gérées depuis l’appareil lui-même.

En ce qui concerne la prise de vue, elle est plutôt bluffante. Le 4K est bien présent à 30 IPS, même si comme pour la GoPro Hero 5, la stabilisation n’est pas active à une telle résolution. En revanche, l’angle de vue de 204 degrés – un record ! – permet une stabilisation vraiment efficace à partir de 2K avec 60 ips. Et il faut bien. Parce qu’à cause du poids un peu élevé de l’appareil, l’image a tendance à bouger un peu plus que sur d’autres action cams plus légères.

L’image est belle, l’expertise Olympus est là. Les détails sont beaux, l’ajustement à l’exposition est très réactif – si on filme brutalement un reflet de soleil, par exemple – et la balance des couleurs est visuellement impeccable. Chapeau bas !

En clair, je regrette une action cam qui sort un peu trop des clous niveau compatibilité, et dont les très nombreuses fonctionnalités entament l’autonomie. Mais c’est un modèle quasi pro adapté à toutes les situations extrêmes. Températures négatives ou torrides, neige, pluie, sable : elle vous suit partout. Il est cependant facile, à l’heure actuelle, d’acheter une batterie supplémentaire, sans que la facture soit trop salée.

Les meilleures action cams haut de gamme

À ce prix, on attend le top dans tous les domaines : qualité d’image, connectique, accessoires, options d’images… Un seul modèle a passé (haut-la-main) mes critères de sélection.

GoPro Hero7 Black :  la meilleure haut de gamme

GoPro Hero7 Black

Prix
379,00 EUR
Avantages
Qualité d’image améliorée
Nombreux réglages automatiques
Stabilisation HyperSmooth
Inconvénients
Manque de réactivité en photographie

Sortie cet automne 2018, la GoPro Hero 7 est sans doute la meilleure action cam actuellement disponible sur le marché. Pourquoi au juste ?

Si on la compare avec la Hero 5 (ou même la Hero 6 dont je ne parle pas dans ce test), les différences ne sautent pas immédiatement aux yeux.

En effet, la Hero 7 embarque le même châssis étanche à 10 mètres, le même processeur et le même capteur 12 Mpx, le WiFi, le Bluetooth, le GPS et le contrôle vocal, la même batterie… En gros pourquoi payer plus ? Parce que les quelques ajouts qui la distinguent des modèles précédents en font un modèle à la pointe.

Au niveau de l’écran tout d’abord, on a affaire à la même interface aux menus clairs et à l’ergonomie exemplaire, mais elle a subi un rafraîchissement bienvenu qui la rendent encore plus lisible et intègre à présent un tutoriel.

L’écran est toujours très réactif mais il est conseillé, pour une prise en main facilité, de passer par l’application, qui est hyper complète et généralement bien plus facile d’accès que sur un petit écran 2,2 pouces.

Le nombre de réglages photo est assez impressionnant, et l’on peut trouver un mode à peu près adapté à chaque situation (je pense ici par exemple au mode nuit, qui vous permet de passer d’une photo pleine de bruits à une photo plutôt riche en détails). Et s’il n’y a pas une révolution en termes de qualité d’image, elle est tout de même encore plus précise, et sa colorimétrie est encore plus fidèle.

Niveau vidéo, il est possible maintenant de filmer en 4K 60 IPS, mais ce qui est sans doute le plus impressionnant est le mode Full HD 240 IPS. Celui-ci permet d’ailleurs de réaliser des ralentis très efficaces.

Si ce n’est qu’avec la Hero 5 que GoPro a intégré la stabilisation numérique, ils l’ont ici améliorée, en ajoutant la stabilisation “HyperSmooth”, qui promet le même résultat qu’une stabilisation optique, et se révèle d’une qualité franchement bluffante. Evidemment, cela ne sera pas utilisable en tout mode mais vous pouvez utiliser la stabilisation HyperSmooth jusqu’à 2,7 K 60 IPS, et la stabilisation normale jusqu’à 4K 24 IPS. C’est déjà pas mal !

À l’instar du mode photo, plusieurs champs de vision sont disponibles en vidéo : linéaire (sans déformation), Large et SuperView (le troisième n’existe pas en photo).

On ajoute à tout cela la venue de plusieurs modes automatiques (par exemple : le TimeWarp, qui permet de créer un effet de distorsion temporelle) et l’ajout de certaines fonctionnalités comme le partage sur les réseaux sociaux et l’accès direct à Facebook Live.

En bref, si la GoPro Hero 7 ne révolutionne pas le monde des action cams, elle n’en ajoute pas moins ce qu’il faut de fonctionnalités et de qualité d’image en plus, qui la hissent haut la main sur la première marche du podium

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre action-cam ?

Pourquoi choisir une action cam ? Avis d'un expert
« En tant qu’influenceur voyage sur les réseaux sociaux (Youtube, Facebook et Instagram) j’ai pour devoir de filmer chaque instant de mes voyages à travers le monde. Le premier gros soucis que j’ai rencontré lorsque j’ai débuté fut le poids du sac à dos : il est très important de voyager léger. A l’époque j’avais un appareil Canon assez lourd ainsi qu’un micro et son stabilisateur qui ne pesait pas moins. Aujourd’hui, nous avons la chance de trouver des mini-caméras qui filment en 4K sur le marché : les action cams. Certaines sont même électroniquement stabilisées comme la GoPro Hero 7. Un conseil donc : laissez tomber les appareils encombrant et munissez-vous d’une action cam. Mon petit conseil personnel pour terminer : ne négligez pas les accessoires. Certes, le modèle de l’action cam a son importance, mais ajoutez-y un petit micro pour améliorer le son, ou un filtre ND et ajoutez-y un petit stabilisateur mécanique. Vous serez certain d’avoir une qualité comparable aux meilleurs appareils sur le marché ! »

Tortuga Vidéos,
Influenceur voyage


Depuis 2010, les actions cam ont envahi un certain nombre de domaines. C’est bien simple, Youtube pullule de vidéos prises avec ces petits engins.

Et même si leurs ventes ont tendance à diminuer ces dernières années, je vous prédis qu’elles ne disparaîtront pas de sitôt.

La forme

Globalement, on retrouve deux types de gabarits pour une action cam, la rectangulaire du type GoPro, ou la “bullet-shaped”.

La forme rectangulaire

L’avantage de ce type d’action cam est qu’elle peut être fixée sur n’importe quelle surface de manière assez stable. Que ce soit pour une utilisation sur le tableau de bord d’une voiture, sur l’épaule, la tête ou le torse, elles ne manquent généralement pas d’accessoires de fixations.

La bullet-shaped

Elles ressemblent à des lampes de poche. Leur avantage est leur aérodynamisme, par rapport aux action-cams rectangulaires qui offrent plus de prise au vent. C’est un must pour les cyclistes de haut niveau, par exemple : on l’attache au guidon et elle n’offre (presque) aucune résistance.

La qualité vidéo

On est là face au premier piège. Devant une série d’action-cams, on est évidemment tentés de nous jeter sur une version 4K. Mais dans les faits, la majorité des action-cams sont stabilisées via un logiciel numérique qui ne fonctionne pas en 4K.

De plus, si vous n’avez pas un écran d’ordinateur ou un télé UHD, c’est inutile.

En réalité, ce qu’il faut regarder, conjointement à la résolution de la caméra, c’est l’IPS – images par seconde (ou FPS, Frame per second). Celle-ci permet une meilleure fluidité des mouvements.

Du coup, mieux vaut une image 2K à 60 IPS qu’une 4K qui ne remplit pas ses promesses et plafonne à 20.

Le nombre d’IPS peut vous permettre en outre de jouer d’avantage avec l’image, par exemple en effectuant des effets de slow-motion fluides.

Le FOV

Le FOV – le Field of View (Champ de Vision) – est ce qui donne aux images GoPro leur effet bulle.

La présence d’une vision périphérique peut être importante, mais il faut aussi avoir le choix. Au-delà de 160 degrés, l’effet déformant peut être gênant. L’idéal, c’est un mode de réglage 90 (naturel), 110 (périphérique), ou 160 degrés (large), afin de pouvoir choisir ce qui convient le mieux selon les situations.

Les options de réglage

La post-prod c’est bien. Les options de réglage en amont, c’est mieux ! Les marques issues de la photographie comme Nikon ou Olympus sont généralement les mieux équipées de ce point de vue-là.

La résistance

À l’heure actuelle, il est presque impensable de voir une action cam sortir sur le marché sans être munie de la fonction waterproof ou sans être au moins compatible avec un boîtier étanche.

Par ailleurs, si vous souhaitez filmer dans des conditions extrêmes, vérifiez toujours les températures minimale et maximale, ainsi que la résistance aux chocs.

L’autonomie

L’autonomie maximale des action-cams tourne en général autour de 3 heures. Mais la multiplication des options (WiFi, Bluetooth, 4K, GPS, retour vidéo) peut drainer la batterie beaucoup plus rapidement.

L’autonomie réelle enregistrée sur les produits de milieu et haut de gamme tourne souvent autour d’1h30. Un modèle avec une batterie amovible permet de toujours avoir des rechanges sur soi (si la batterie est amovible, bien sûr).

La connectivité

Généralement, toutes les action-cams sont équipées d’un port USB, qui permet de transférer les séquences filmées sur ordinateur.

Néanmoins, certaines embarquent également d’autres options, comme un port HDMI, qui permet de visualiser les images directement sur sa télé.

Les fonctions WiFi ou Bluetooth, bien souvent, ne servent qu’à connecter la caméra à une application spécifique sur smartphone.

8 Commentaires

    • Bonjour elisa maldant!

      Tout dépend évidemment du rendu que vous souhaitez pour votre compagnon.
      J’imagine que s’il s’agit de ballades en mob, le son n’est pas un facteur important (puisqu’il s’agit d’un des points faibles du WiMius L2), mais l’image sera d’une belle qualité pour un investissement financier plus que correct.

      Belle journée,

  • Bjr, merci de votre article. Je cherche à remplacer ma héros 3 qui, grâce à la batterie additionnelle qui entrait dans le boîtier étanche, tenait plus de 4h en 960p avec sd 32go pour des regates pendant lesquelles je n’ai pas le temps de toucher quoi que ce soit. Je n’ai besoin de rien de plus : pas de 4k, pas de bt, wifi ou ecran:je derushe en rentrant. Que me conseilleriez vous ? Je ne trouve tout simplement rien ! Suis seul à privilégier l’autonomie ? Cdlt

    • Pourquoi ne pas reprendre une Hero 3 ? Il est vrai qu’on aurait dû mentionner la durée de batterie, ce sera pris en compte lors de la mise à jour de l’article.

Laisser un commentaire

>