Comment Bien Choisir Son Vélo Électrique en 7 Étapes

Publié le 31 août 2021 

Après avoir passé 27 heures à comparer 42 produits lors de la rédaction de nos comparatifs, voici les étapes que nous vous recommandons de suivre pour bien choisir votre vélo électrique.

 

Comment Bien Choisir son Vélo Électrique en 7 Étapes

Étape 1 : Le type de vélo

Pour commencer, vous devez déterminer pour quelle pratique vous désirez un vélo électrique. En effet, que vous désirez vous rendre au travail, faire des sorties plus sportives ou encore des balades loisir, le type de vélo diffère. 

  • Le vélo de ville électrique est idéal pour rouler en pleine ville ou pour un usage vélotaf car il offre une position de conduite confortable et qu’il est généralement suffisamment équipé pour faire des courses ou transporter des affaires. 
  • Le vélo de route électrique est généralement plus léger et souvent prisé par les sportifs aguerris qui veulent parcourir de longues distances sur route à une cadence assez élevée. 
  • Le VTC électrique est très polyvalent et il constitue le juste milieu entre un vélo de ville et un VTT. Vous disposez d’une position de conduite plus droite et les pneus permettent d’aller sur des sentiers de campagne légèrement accidentés (chemins de terre, sentiers avec bosses, chemins cassants…), c’est pourquoi il y a généralement au moins un système de suspension. 
  • Le VTT électrique est doté d’une meilleure maniabilité, de pneus plus épais et plus adhérents et d’une excellente absorption des chocs. Il est parfait pour ceux qui s’attaquent aux parcours plus difficiles comme les chemins des forêts ou les sols boueux.
  • Le vélo électrique pliant représente la solution idéale si vous cherchez un modèle urbain et que vous prenez les transports en commun. Il offre une solution pratique, peu encombrante et facile à transporter pour passer de la route au bus, au train ou au métro. 
  • Le vélo électrique cargo est le plus adapté si vous avez beaucoup de choses à emporter. Ce type de vélo comprend des caisses destinées à transporter un grand nombre d’affaires. Il peut aussi supporter des charges plus lourdes sur de longues distances en fournissant énormément de confort. Certains modèles sont particulièrement destinés au transport de vos enfants.
  • Le Speed Elec, comme son nom l’indique, est parfait si vous désirez parcourir de longues distances à toute vitesse. D’ailleurs, son assistance grimpe à une vitesse bien plus élevée, ce qui implique qu’il est considéré comme un cyclomoteur, et donc vous devez avoir une assurance. 

 

Comment Bien Choisir son Vélo Électrique en 7 Étapes

Étape 2 : L’assistance électrique

Beaucoup d’éléments peuvent influencer le confort de pédalage et de l’assistance. Dans tous les cas, le type de pratique va influencer ces aspects.

Il faut d’abord distinguer les différentes positions possibles du moteur : 

  • Un moteur situé sur la roue avant offre moins d’équilibre et est moins propice aux parcours difficiles. Il peut néanmoins être intéressant pour la ville ou sur la route. 
  • Vers la roue arrière, il propose un meilleur confort mais il épuise davantage la batterie. De manière générale, il offre la sensation d’être poussé mais il est plus adapté aux balades aux terrains moins difficiles car il est plus vite exposé aux chocs. 
  • Sur le porte-bagage arrière, le vélo est plus court mais il engendre un déséquilibre car l’arrière est alors en surpoids. 
  • Un moteur central (situé dans le pédalier) se retrouve souvent sur les modèles plus onéreux. En effet, même s’il est un peu moins puissant, il propose un pédalage plus fluide et s’adapte mieux aux parcours accidentés, sans pour autant sacrifier l’autonomie.

Le moteur a de l’influence sur la réactivité mais il doit respecter certaines normes en vigueur sur la voie publique, au risque d’être considéré comme un cyclomoteur et de nécessiter une assurance supplémentaire.

  • Il vous faut vous pencher sur le cadre légal de l’utilisation d’un vélo électrique. Ainsi, en France et en Belgique, sa puissance doit être limitée à 250 W et l’assistance doit s’arrêter dès que vous atteignez les 25 km/h. Dans le cas inverse, vous n’obtiendrez pas les subventions et vous devrez surtout assurer votre vélo (qui sera alors considéré comme un cyclomoteur).
  • Le couple indique la force d’accélération du vélo. Exprimé en Nm, il représente en soi le calcul de l’effort. Si vous avez l’habitude de grimper des côtes ou de surcharger votre vélo, privilégiez un couple élevé (plus de 50 Nm). Pour circuler sur des routes plates et sans grosses charges, vous pouvez vous contenter d’un couple inférieur.
  • Si vous souhaitez pouvoir ajuster l’assistance électrique à votre force de pédalage, mieux vaut opter pour un modèle présentant différents niveaux d’assistance et comprenant un certain nombre de vitesses. En effet, en sous-régime, vous allez forcer davantage sur vos jambes. En sur-régime, il y a un risque d’usure du moteur et de la batterie.

 

Comment Bien Choisir son Vélo Électrique en 7 Étapes

Étape 3 : La batterie

Pour calculer l’autonomie, il faut tenir compte de plusieurs facteurs (poids du conducteur, type de parcours, conditions météo, mode d’assistance utilisé, etc.). Vous devez donc identifier les trajets que vous désirez faire. 

La batterie est d’ailleurs un des éléments qui coûte le plus cher dans un vélo électrique, c’est pourquoi il faut aussi pouvoir la sécuriser contre les vols.

  • Sa position est importante. Fixée au cadre, la batterie vous apporte plus d’équilibre, au contraire du porte-bagage où elle est un peu moins stable. Ce premier emplacement, plus discret, améliore aussi l’esthétique du vélo. 
  • La puissance de la batterie correspond à la quantité d’énergie et elle est exprimée en Wh. Théoriquement, plus la valeur est haute, plus l’autonomie sera élevée. Pour un vélo, les batteries disposent généralement d’une batterie entre 250 et 700 Wh. Certains vélos viennent également avec deux batteries pour augmenter l’autonomie. Plus le voltage est élevé, plus vous pouvez rouler vite et plus l’assistance sera efficace. Même chose pour l’ampérage qui influe quant à lui sur l’autonomie.
  • Étant donné que c’est une pièce très coûteuse sur un vélo et que les vols sont très courants en milieu urbain, on recommande de prendre une batterie verrouillable et amovible. Cela facilitera aussi le chargement puisqu’il ne faudra pas déplacer tout le vélo.
  • Si vous roulez quotidiennement, vous aurez plutôt intérêt à en choisir une qui se recharge rapidement et dans n’importe quel environnement (lieu de travail, domicile, etc…).
  • Vu que la batterie est un élément assez lourd, il faut éviter la surcharge du vélo car vous risquez d’avoir plus de difficultés à le manier ou à grimper des côtes. La batterie au Lithium est bien meilleure pour cela tout en étant plus durable et plus résistante qu’une batterie de plomb (bien que cette dernière se fasse de plus en plus rare sur un VAE). 

 

Comment Bien Choisir son Vélo Électrique en 7 Étapes

Étape 4 : Les freins

Plus vous voyagez sur des terrains techniques, plus vous avez besoin d’équipements sécurisés pour éviter les chutes et garder une conduite assurée. La qualité des freins est l’élément le plus important en matière de sécurité.

  • De nature, un vélo électrique va logiquement plus vite qu’un vélo classique. Nous recommandons de choisir au minimum des freins à disque qui sont bien plus puissants et bien plus fiables (notamment les freins à disque hydrauliques qui offrent plus de contrôle).

 

Comment Bien Choisir son Vélo Électrique en 7 Étapes

Étape 5 : Les caractéristiques techniques

La qualité des équipements et le choix de certaines caractéristiques techniques ont de l’influence sur les performances, notamment sur les terrains vallonnés et sur le confort de conduite (vibrations, absorptions des chocs…). Le poids, la suspension et la console peuvent donc améliorer la conduite et vous faciliter la vie. 

  • Pour avoir plus facile de grimper, optez pour une structure légère. Les cadres en carbone sont plus légers et plus confortables, mais ils sont généralement bien plus chers que les cadres en aluminium. 
  • Pour mieux aborder les descentes, on privilégie une suspension totale. Toutefois, elle est plus lourde qu’une suspension arrière, ce qui signifie que vous allez devoir faire preuve de force pour grimper les côtes. C’est pourquoi il faut bien identifier le type de parcours que vous allez arpenter.
  • L’ordinateur de bord est également un élément important puisqu’il donne des indications sur la conduite et permet de sélectionner les modes d’assistance. À ce titre, une fonction d’aide à la marche peut aider à pousser le vélo lorsque vous êtes à pied.

 

Comment Bien Choisir son Vélo Électrique en 7 Étapes

Étape 6 : La position de conduite et l’assise 

Le vélo peut souvent occasionner quelques douleurs au coccyx, au dos ou encore des courbatures musculaires lors de sorties fréquentes ou plus longues. La selle et la position de conduite ont donc une grande importance sur ce point.

  • Pour la selle, si vous cherchez de la souplesse, privilégiez le nylon au carbone car il est plus rembourré et prend la forme de votre corps. Le rembourrage détermine aussi la capacité à absorber les chocs et les vibrations. 
  • La position de conduite est différente en fonction de si vous visez les performances (position plus couchée pour une plus grande vitesse) ou le confort (position plus droite, avec une meilleure visibilité). Généralement, un vélo de route aura une position plus couchée, contrairement au vélo de ville qui a toujours une position plus droite.

 

Comment Bien Choisir son Vélo Électrique en 7 Étapes

Étape 7 : La maniabilité

Le VTT nécessite une quantité de manipulations et de manœuvres très élevée par rapport à d’autres pratiques en cyclisme. La taille des roues et la transmission ont donc une grande influence sur la conduite et la prise en main du vélo.

  • Pour plus de confort et de résistance aux obstacles et aux impacts, les roues 29” sont mieux adaptées mais elles ajoutent du poids au vélo et sont plus difficiles à manier, c’est pourquoi les roues 27,5” offrent actuellement un très bon compromis pour une pratique polyvalente. 
  • Si vous êtes peu entraîné ou que vous manquez d’endurance, optez pour une transmission triple plateau car elle s’adapte à votre forme. Plus légère et plus performante, la transmission mono-plateau est plus simple à manier. Enfin, la transmission double plateau constitue un bon compromis mais elle nécessite tout de même une bonne condition physique. 

 

Les meilleurs vélos électriques du moment

Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative milieu de gamme
Moma Bikes E-Road Pro 28 = NCMoma Bikes e-bike 26Cannondale Adventure Neo 4B’Twin Elops 900E
Moma Bikes E-Road Pro 28B'Twin Elops 120 ECannondale Adventure Neo 4B’Twin Elops 900E
Il vous donne une bonne propulsion et affiche une autonomie très convaincante. Même s’il est moins équipé, tous ses composants assurent une bonne stabilité et un freinage efficace.Sa simplicité d’utilisation, son grand nombre d’équipements, son assistance à la marche et surtout son prix abordable représentent des atouts de taille pour ce vélo électrique urbain.Au-delà de sa grande autonomie, ce vélo électrique assure dans les montées plus difficiles et il est l’un des plus confortables de la marque grâce notamment à sa position de conduite.Fortement équipé, il possède un système antivol, une console intuitive, un capteur de puissance et plusieurs modes d’assistance utiles qui le rendent facile à prendre en main.
1199.99 € sur Alltricks 799,00 € sur Decathlon 2499.00 € sur Alltricks 1200.00 € sur Decathlon
Maud Collignon

​​​​​​​​Maud écrit principalement pour les sections Sport/Loisir et Santé de Selectos. Détentrice d’un bachelier en communication, elle cumule 20 années de pratique sportive intense, dont plusieurs en tant que coach de basket-ball. Elle a déjà testé des dizaines de produits pour le sport, connectés ou non, et comparé des centaines d’autres durant son travail de rédactrice.


Laisser un commentaire