Comment Choisir ses Jumelles en 8 Étapes

Publié le 18 octobre 2021 

Après avoir passé 9 heures à comparer 30 produits lors de la rédaction de nos comparatifs, voici les étapes que nous vous recommandons de suivre pour bien choisir vos jumelles d’observation.

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 1 : Le sujet

Vos besoins sont différents en fonction du sujet que vous observez, de la distance à laquelle il se trouve et des mouvements qu’il effectue. En effet, selon que vous regardiez des éléments fixes ou mobiles, rapides ou lents, le grossissement et le champ de vision varient.

  • Avec des éléments immobiles tels que des paysages ou des monuments, mieux vaut partir sur une paire polyvalente qui peut être facilement transportable lors d’une randonnée. Dans le cas où vous regardez une vue d’ensemble, il vous faut un grossissement moins élevé et un champ de vision plus large. Mais si vous observez quelque chose de spécifique (espionnage ou éléments dans le ciel, par exemple) un grossissement plus élevé est davantage intéressant. 
  • Pour des éléments plus mobiles, comme lors de l’observation d’oiseaux, à la chasse ou au stade, on privilégie plutôt un grossissement faible pour pallier au manque de stabilité, et un large champ de vision. De plus, il faut une paire légère et facile à prendre en main pour suivre les mouvements rapidement. 

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 2 : L’environnement

L’endroit dans lequel vous utilisez les jumelles a une grande importance puisqu’il fait varier les besoins en termes de luminosité, de stabilité et d’étanchéité.

  • Certaines pratiques comme la chasse, le théâtre ou l’astronomie nécessitent beaucoup de lumière car elles sont souvent soumises à des milieux plus obscurs. Par conséquent, on conseille un modèle avec un diamètre de lentille supérieur.
  • Notez aussi qu’il existe des jumelles monoculaires (une seule lentille) qui sont parfaitement adaptées pour une observation nocturne, pour le sport ou pour les activités de tir. 
  • Il existe des endroits où la stabilité peut être fortement impactée, comme sur un bateau par exemple, où l’oscillation des vagues peut affecter votre visibilité. Un grossissement faible permet de rééquilibrer quelque peu la vue. Pour l’astronomie, où il y a de gros zoom à faire, un trépied peut également aider à stabiliser l’engin. 
  • Si vous vous trouvez dans des régions pluvieuses/humides ou que vous êtes confrontés à des milieux aquatiques, choisissez une paire étanche avec un effet anti-buée. La résistance à la poussière aide aussi dans les environnements plus naturels, comme en randonnée ou lors d’un safari. 

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 3 : Les performances optiques

Le zoom est le premier chiffre qui accompagne le nom d’un modèle. Il représente en fait la capacité à zoomer sur des éléments et a une influence sur le champ de vision.

  • Le grossissement détermine l’amplitude du champ de vision. Ainsi, un élément situé à 1000 m avec un grossissement x 10 est visible avec les jumelles comme s’il se trouvait à 100 m de vous. Plus ce chiffre est grand, plus l’objet vous permet de visualiser des éléments lointains mais aussi, plus le champ de vision est réduit et plus il affecte la stabilité. Dans le cas des gros zoom, il faut faire preuve de stabilité ou se doter d’un trépied.
  • En général, un champ de vision large est utile si vous effectuez des déplacements rapides tandis qu’un champ de vision étroit est plus adapté si vous observez des éléments plus statiques. Ce critère est toutefois intimement lié au grossissement car plus ce dernier est important, moins le champ de vision est large, et il est impossible de déterminer la qualité de vision sans en tenir compte au préalable.

Le deuxième nombre qui apparaît sur le nom d’un produit correspond au diamètre de la lentille qui a un effet sur le champ de vision et sur la qualité de la lumière. D’ailleurs, l’indice de luminosité et l’indice crépusculaire sont de bons indicateurs pour voir le potentiel en termes de clarté.

  • Plus le diamètre de la lentille est grand, plus vous avez de luminosité et plus l’image est nette, ce qui est forcément plus intéressant si vous allez dans des endroits lugubres. Par contre, la paire est par conséquent plus lourde et encombrante.
  • Pour calculer l’indice de luminosité, il faut mettre le diamètre de la pupille de sortie au carré. Pour des observations en milieux sombres, retenez surtout que l’indice crépusculaire doit être supérieur à 15.

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 4 : Le type de verre

Le type de verre influence la qualité de vision. Pour vérifier cet aspect, il faut s’attarder sur les prismes. Ils redressent l’image pour l’œil humain et ils ont de l’influence sur la luminosité, sur la taille et sur la résistance des jumelles. Il existe plusieurs types et chacun a ses avantages.

  • Plus ancien, le prisme de Porro peut effectuer de gros grossissements mais il est plus encombrant, tandis que le prisme en toit (plus cher) présente des avantages en termes de luminosité, de compacité et d’étanchéité. Quoi qu’il en soit, les verres multicouches avec traitement anti-reflet améliorent encore la visibilité et la netteté.
  • Moins coûteux, les prismes BK7 engendrent des bords d’image plus flous, notamment dans les milieux sombres, mais ils offrent des résultats corrects en plein jour. Les Bak-4 sont plus précis dans les contrastes et plus lumineux. Enfin, pour obtenir la meilleure qualité d’image possible, mieux vaut se tourner vers des prismes SK15 qui sont forcément plus chers. 

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 5 : Le confort visuel 

Le cercle oculaire représente l’endroit où vous allez poser vos yeux pour regarder, tandis que le dégagement oculaire constitue la distance entre la lentille et les yeux. Tous ces éléments vont avoir de l’importance dans le confort visuel.

  • Le cercle oculaire peut être calculé en divisant le diamètre de la lentille par le grossissement. Pour un confort optimal, vous devez opter pour un diamètre supérieur à celui de votre pupille. Pour information, les pupilles sont en général plus dilatées dans le noir (entre 5 et 7 mm) qu’à la lumière (entre 2 et 5 mm). 
  • Si vous portez des lunettes, vous devrez aussi choisir un dégagement oculaire plus important (15 mm ou plus) pour plus de confort. Assurez-vous également que les jumelles soient munies de bonnettes repliables (œilletons en caoutchouc) qui sont spécialement conçues pour faciliter votre vue.

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 6 : Les paramètres

Pour effectuer au mieux les réglages et en fonction de votre familiarité avec ce type d’objet, la mise au point, la correction dioptrique, la stabilisation optique et le compas sont des options à privilégier pour un débutant qui a du mal à trouver les bons réglages.

  • Généralement, la mise au point s’effectue à partir d’une molette placée sur les jumelles. Pour qu’elle puisse se faire précisément, vous devez être placés à une certaine distance du sujet (habituellement entre 2 et 10 m en fonction du modèle). Les paires plus chères bénéficient d’une distance plus courte tandis que les moins coûteuses ont besoin d’une distance plus importante. 
  • Certaines intègrent même un système de correction dioptrique automatique pour améliorer la netteté. 
  • La stabilisation optique permet, comme son nom l’indique, de réduire les tremblements et de stabiliser les jumelles pour plus de précision et de netteté. Cette technologie est particulièrement intéressante si vous êtes souvent en mouvement.
  • Un compas calcule les distances auxquelles se trouvent les éléments observés. C’est un outil avantageux, notamment pour la chasse ou le bateau.

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 7 : La maniabilité 

Le poids est un élément clé dans la maniabilité. En effet, il influence la stabilité, le suivi mais aussi le transport et le stockage. 

  • Des jumelles plus lourdes favorisent une meilleure stabilisation pour les éléments fixes tandis que des jumelles plus légères demandent moins d’effort en termes de transport et elles sont plus maniables pour suivre les mouvements. Certaines sont même repliables, ce qui les rend plus faciles à ranger.

 

Comment Bien Choisir ses Jumelles

Étape 8 : Les accessoires

Certains accessoires traditionnels garantissent un entretien optimal pour vous offrir une utilisation longue durée. D’autres améliorent le transport. 

  • L’utilisation d’un harnais est indispensable lors d’un safari ou d’une randonnée car cela évite les pertes ou les chutes accidentelles des jumelles.
  • Le boîtier garantit la protection des lunettes durant le transport (vis-à-vis des rayures), et le chiffon en microfibres permet d’entretenir correctement les verres.

 

Les meilleures jumelles d’observation du moment

Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative milieu de gamme
Nikon Prostaff 3S 10x42Olympus DPS I 10x50Celestron SkyMaster 25x100Steiner Safari Ultrasharp 10x30
Nikon Prostaff 3S 10x42Olympus DPS I 10×50Celestron SkyMaster 25×100Steiner Safari Ultrasharp 10×30
Cette paire séduit ses acheteurs avec son large champ de vision, supérieur aux autres dans cette gamme de prix. En plus, il s’agit d’un des modèles les plus légers et maniables du marché.Ces jumelles sont surtout intéressantes pour leur rapport qualité/prix remarquable. En effet, réactivité et bonne qualité optique sont au rendez-vous pour des images nettes et lumineuses.Grâce à son grossissement important et à son large champ de vision, cette paire est la plus à même d’effectuer des grands zooms sans perdre la moindre lumière et en conservant chaque détail.Elles se distinguent par leur simplicité d’utilisation, leur réactivité et leur précision, qui font l’unanimité sur le marché. Grâce à cela, elles permettent de suivre des mouvements plus ou moins proches.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Laisser un commentaire