Comment Choisir sa Couette en 5 Étapes

Publié le 18 novembre 2021 

Après avoir passé 13 heures à comparer 20 produits en rédigeant nos comparatifs, voici les étapes que nous vous conseillons de suivre pour bien choisir votre couette.

 

Étape 1 : Les dimensions, adaptées à la taille de votre lit

Comment Choisir sa Couette

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • De bien adapter la taille de la couette à celle de votre lit
  • D’opter pour une couette d’une taille supérieure si les dormeurs sont de forte corpulence ou s’ils ont tendance à beaucoup bouger la nuit
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • Une couette trop petite, car l’impact sur le confort est trop conséquent

Le meilleur choix de couette commence bien entendu par l’adapter à la taille de votre lit. Deux options s’offrent à vous en termes d’esthétique : soit elle arrive au bord et tombe légèrement sur les côtés, soit elle enveloppe vraiment le lit et tombe bas sur les côtés.  

  • Pour un lit simple de 80 ou 90 cm, comptez une couette de 140 x 200 cm.
  • Pour un lit de 140 cm (double standard), une couette de 200 x 200 cm est le choix le plus classique mais vous pouvez opter pour une 240 x 220 cm si vous la souhaitez tombante.
  • Pour un lit Queen Size (160 cm), le minimum est de 240 cm x 220 cm.
  • Pour un lit King Size (180 cm), il faudra choisir une couette de 260 x 240 cm. 

 

Étape 2 : Le garnissage, naturel ou synthétique

Comment Choisir sa Couette

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • Un garnissage synthétique, pour son prix généralement abordable et sa facilité d’entretien
  • Un garnissage naturel si vous aimez le côté bouffant de la couette
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • Un garnissage naturel si vous êtes sensible aux allergies

On retrouve typiquement deux types de garnissage :

  • Le garnissage naturel est composé de plumes et de duvet. Il offre un effet bouffant à la couette et se veut à la fois chaud et durable. Son entretien est, par contre, moins évident, à la fois pour le lavage et le séchage. Plus il y a de duvet dans la couette, plus son prix est élevé. Ce dernier dépend aussi de l’origine du duvet (oie ou canard).
  • Le garnissage synthétique se compose de polyester, dont il existe de nombreuses variétés de fibres. La couette prend un aspect plus plat et est généralement plus lourde, mais son entretien est vraiment simple. Si son prix est plus avantageux, c’est aussi le modèle le plus conseillé aux allergiques. Par contre, sa durabilité est moins élevée.

 

Étape 3 : Le grammage, selon la température de votre chambre et votre sensibilité au froid

Comment Choisir sa Couette

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • D’alterner deux couettes aux grammages différents, en fonction de la saison
  • D’opter pour une couette 4 saisons si la température de la chambre varie très peu au fil de l’année
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • Une couette trop dense si vous avez vite chaud et transpirez beaucoup

Le grammage de la couette représente la densité de son garnissage. Certains fabricants le complètent d’un indice de chaleur, pour vous aider à faire votre choix.

  • Plus il fait chaud dans la chambre, plus le grammage doit être faible : moins dense, la couette est plus respirante et plus légère, plus dense, elle offre plus de chaleur lorsque les températures baissent.
  • Le grammage d’un garnissage naturel est forcément moins élevé que celui d’un garnissage synthétique.
  • En été, il est conseillé d’opter pour un grammage de 180 g/m² pour une couette naturelle et de 200 à 250 g/m² pour une couette synthétique.
  • En hiver, 270 g/m² seront suffisants pour une couette naturelle mais le grammage peut varier de 300 à 450 g/m² pour une couette synthétique, en fonction de si vous chauffez un peu la chambre ou pas du tout.
  • Les couettes 4 saisons peuvent être un bon compromis dans les régions où il y a peu de variations de température. Il s’agit d’une double couette, une pour l’été et l’autre pour la mi-saison, qui une fois assemblée convient très bien pour l’hiver.

 

Étape 4 : L’enveloppe, importante pour la durabilité de la couette et de son garnissage

Comment Choisir sa Couette

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • Un tissage d’une densité supérieure à 100 fils/cm², pour une bonne résistance à l’usure
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • Un piquage trop approximatif, qui met en péril la bonne répartition du garnissage sur le long terme

Le rôle de l’enveloppe est d’assurer une bonne répartition du garnissage mais aussi de garantir à la couette une bonne tenue dans le temps. Il faut donc tenir compte de deux facteurs :

  • Le tissage est de plus ou moins bonne qualité en fonction de sa densité. Un tissage en percale de coton offre, par exemple, une densité de 120 à 150 fils/cm², ce qui lui garantit une belle résistance et le rend facile à repasser. Un tissage synthétique voit, lui, sa densité généralement avoisiner les 90 fils/cm².
  • Le piquage désigne les coutures sur la surface de la couette. Il peut être réalisé selon plusieurs motifs (lignes, carreaux) mais n’a pas une visée purement esthétique : son rôle est d’empêcher le garnissage de s’éparpiller dans la couette. Bien réparti, le confort thermique reste intact.

 

Étape 5 : L’entretien, plus complexe qu’il n’y paraît

Comment Choisir sa Couette

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • De vérifier la compatibilité de la couette avec le lave-linge et le sèche-linge (pas garantie avec une couette naturelle)
  • De programmer un rinçage supplémentaire et de limiter l’essorage à 1000 tours/minute
  • D’ajouter deux ou trois balles de tennis dans le tambour du lave-linge pour “battre” la couette et préserver l’homogénéité de son garnissage
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • De forcer pour introduire la couette dans votre lave-linge (mieux vaut opter pour une laverie automatique ou le pressing)

Il est nécessaire de laver sa couette environ une à deux fois par an et de l’aérer (pour retirer la poussière) à la même fréquence. Malgré ce délai, il est toujours préférable que ce genre de tâches soit le plus simple possible.

  • Comme pour tout type de linge, il faut vérifier sur l’étiquette la compatibilité ou non avec le lave-linge et le sèche-linge. La plupart des modèles synthétiques le permettent, mais ce n’est pas forcément le cas des couettes naturelles.
  • Même si la couette peut être lavée en machine, votre lave-linge n’a peut-être pas la capacité d’accueillir une pièce de si grande taille. Si vous devez forcer pour la faire entrer et si elle est très serrée dans le tambour, c’est qu’il vaut mieux opter pour le pressing ou une laverie automatique, où les machines sont de plus grosse capacité.
  • Un rinçage supplémentaire peut être intéressant pour dissoudre tout reste de lessive. Par contre, l’essorage ne doit pas être réalisé à plus de 1000 tours/minute, au risque d’endommager l’enveloppe de la couette.
  • Mettre deux ou trois balles de tennis dans le tambour du lave-linge permet d’éviter que le garnissage ne se tasse à un endroit de la couette.

 

Les meilleures couettes du moment

Notre choix, meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative pas chèreAlternative milieu de gammeAlternative haut de gamme
Bleu Câlin 4 SaisonsAbeil Douceur Infinie ChaudePanda The Cloud bambouUtopia BeddingHomescapesDodo Helsinki
Bleu Câlin 4 SaisonsAbeil Douceur Infinie ChaudePanda The Cloud bambouUtopia BeddingHomescapesDodo Helsinki
Disponible dans pas moins de 4 tailles différentes, ce modèle lavable en machine se caractérise par un système de séparation permettant de bénéficier aussi bien d’une couette d’été que d’une couette tempérée.Si elle affiche un prix mini, cette couette plutôt chaude et confortable ne lésine pas pour autant sur la qualité. En effet, en plus d’être certifiée Oeko-Tex, elle se compose des matières recyclées et recyclables.Si cette couette parvient à se démarquer de la concurrence, c’est avant tout grâce à sa conception à base de bambou, laquelle lui confère une capacité thermorégulatrice qui lui permet de s’adapter aux températures extérieures.Pratique et peu encombrante, elle peut se vanter d’avoir un bon rapport qualité/prix. En effet, l’utilisateur bénéficie d’une couette hypoallergénique, une caractéristique qui s’apparente davantage aux modèles des gammes supérieures.Composée d’une enveloppe en coton et d’un garnissage en plume et duvet d’oie, cette couette est dotée d’un haut pouvoir calorifique qui affiche 13,5 TOG. Elle est donc idéale pour affronter l’hiver.Alors que les couettes d’hiver se caractérisent souvent par un poids élevé, ce modèle au garnissage 100% naturel affiche seulement 2,5 kg sur la balance tout en conservant son haut pouvoir calorifique.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Laisser un commentaire