Qu’est-ce que le CBD et quels sont ses atouts pour la cosmétique ?

Publié le 18 février 2021 

Ces dernières années sont témoin d’une envolée significative des cosmétiques contenant du CBD, une molécule issue de la plante de chanvre ou cannabis.
Outre ses bienfaits peu connus du grand public, son origine pose pour beaucoup question : son utilisation est-elle licite ? Présente-elle des risques ? Nous nous sommes penchés sur le sujet.

 

Cosmétique au CBD

Si les consommateurs sont de plus en plus nombreux à discerner la différence entre une utilisation du cannabis à des fins récréatives ou, au contraire, thérapeutiques ou liées au bien-être, ces notions restent pour certain(e)s encore floues voire simplement méconnues.

Or, au vu de son essor dans les cosmétiques, il nous semble opportun de démystifier certains a priori que l’on peut avoir sur la plante de chanvre, et en particulier sur la molécule de CBD qui fait actuellement beaucoup parler d’elle.

 

Le CBD n’est pas du cannabis

Le cannabidiol, plus connu sous son acronyme CBD, est une molécule extraite de la plante de Cannabis Sativa L., soit du chanvre. Rassurez-vous : bien qu’il soit issu de la plante de cannabis, ce cannabinoïde ne présente aucun effet psychotrope, et ne risque donc en aucun cas d’altérer les perceptions ou déclencher une quelconque dépendance. 

Le CBD s’oppose ainsi au THC, qui est quant à elle la molécule psychoactive tant recherchée pour une consommation “récréative” du cannabis. Cette dernière est interdite, et classée comme stupéfiant. Bref, un discours en faveur de l’exploitation et l’utilisation du CBD ne fait en aucun cas l’apologie de la fameuse marijuana.

Si le cannabis et le chanvre se réfèrent en fait au même type de plante, on parle généralement du premier lorsqu’on se réfère à la drogue et du second dans un cadre plus légal. 

 

Un “super-ingrédient” pour la peau

Le CBD est de plus en plus utilisé dans les cosmétiques pour ses propriétés anti-inflammatoires et apaisantes. Il contribue également à renforcer la barrière cutanée et à réguler la production de sébum. D’ailleurs, il est déjà particulièrement apprécié sur les peaux à problème, les peaux acnéiques, sujettes aux rougeurs, etc. 

Il aurait également des effets similaires à ceux de l’acide hyaluronique et du collagène, ingrédients stars pour hydrater et repulper la peau. Bref, c’est un allié de taille qui agit sur de nombreux niveaux !

Et, outre ses bienfaits en cosmétique, le CBD est de plus en plus utilisé par ingestion sous forme de goutte ou complément alimentaire pour, une fois encore, ses propriétés anti-inflammatoires et anti-douleur, mais aussi pour ses vertus calmantes à même de lutter contre l’anxiété.

Bien entendu, renseignez-vous auprès de votre médecin ou d’un professionnel avant d’entamer une cure quelconque d’autant plus que la réglementation sur le sujet est aujourd’hui extrêmement sévère. 

 

Une législation sévère et floue en France

Bien que la France soit le producteur le plus important de chanvre en Europe, la législation entourant sa culture et son utilisation est très stricte et encadrée. Par exemple, les plants de chanvre sélectionnés par les agriculteurs doivent obligatoirement présenter une teneur inférieure à 0,2 % de THC, cette fameuse molécule psychoactive décriée, en plus d’appartenir à l’une des 26 espèces recensées et autorisées par le gouvernement français. 

Plante de chanvre

Et, aujourd’hui, l’extraction du CBD de la fleur de chanvre en particulier est interdite en France, alors que c’est là que les cannabinoïdes sont le plus concentrés. Ne vous étonnez donc pas de découvrir sur vos produits que le Cannabidiol utilisé est soit importé d’un autre pays, soit d’origine synthétique. 

Enfin, le produit fini devant être totalement dépourvu de THC, opter pour un produit de soin au chanvre ou CBD “Made in France” garantit donc en toute logique un soin exempt de cette molécule controversée pour le consommateur.

De l’autre côté, pour les petits exploitants, une réglementation si dure semble désuète : beaucoup luttent alors pour assouplir ces lois tout en informant sur les avantages à pouvoir exploiter le CBD naturel de manière locale. À nouveau, tout se joue sur la distinction entre le chanvre récréatif et thérapeutique…

 

Des gammes de soin accessibles

Malgré ces restrictions, on peut retrouver des gammes aussi légales que qualitatives sur le marché, comme le prouve par exemple la petite marque française Ho Karan. Souhaitant mettre à profit l’entièreté de la plante (sauf, évidemment, la fleur…), l’entreprise bénéficie du savoir-faire et de la qualité de productions bretonnes de chanvre. Ses produits sont conçus avec des compositions de 99 à 100 % d’origine naturelle.

Cosmétiques Ho Karan

Et si la France accuse un certain retard sur le sujet, d’autres pays ont depuis longtemps ouvert la voie. S’ils sont nombreux à autoriser l’utilisation du cannabis à des fins médicales, ils présentent également de belles gammes de soin au CBD, comme c’est le cas avec la toute nouvelle sortie de chez Paula’s Choice, marque spécialiste en skincare réputée aux États-Unis. 

Nombreuses sont les enseignes à suivre la tendance. Même le géant de la mode à petit prix Primark s’est dernièrement lancé dans une collection hyper abordable !

 

Le chanvre, une plante prometteuse à tous les niveaux

L’un des grands avantages du chanvre est sa culture à la fois très aisée et écologique. En effet, elle pousse de manière assez spontanée, sans besoins importants en eau et d’apports spécifiques, tout en étant parfaitement à même de pousser sans l’ajout de pesticides. 

En plus, c’est une plante entièrement exploitable et par conséquent très polyvalente. Si le CBD peut être obtenu à partir des sommités fleuries (lorsque la loi le permet leur récolte, évidemment…), les graines sont utilisées pour obtenir de l’huile, qui est elle aussi de plus en plus exploitée en cosmétiques grâce notamment à sa richesse en acides gras essentiels.

Les fibres sont également transformables aussi bien en textile qu’en papier, mais sont aussi employées pour l’isolation ou encore la création de plastique biosourcé. La plante se caractérise en outre par des racines idéales pour aérer naturellement la terre. 

Bref, les possibilités sont considérables. Et, pour les amoureux du chanvre, il vaut donc largement la peine d’amener le débat auprès des autorités, puisqu’un assouplissement de la législation aurait potentiellement des bénéfices aussi bien écologiques qu’économiques, en plus d’une avancée dans le secteur thérapeutique et du bien-être. Affaire à suivre…

 

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Dotée d'un esprit très critique, cette récente diplômée en Langues et Littérature est particulièrement sensible à la composition et à l’origine des produits. Que ce soit pour prendre soin de vous ou de vos animaux de compagnie, on peut lui faire confiance pour vous proposer des sélections clean et responsables.