Neo QLED, le nouveau concurrent potentiel de l’OLED sur nos TV

Publié le 4 mars 2021 

À l’occasion de son événement Unbox and Discover du 2 mars, Samsung a dévoilé plus d’informations au sujet de nouveaux téléviseurs équipés d’une technologie d’affichage novatrice, appelée Neo QLED.
Pensée pour compenser les défauts de l’affichage LED en offrant une réelle concurrence à l’OLED, elle présente de nombreux atouts qui devraient notamment plaire aux gamers.

Source : Samsung

Full LED, QLED, OLED,… 

À l’heure actuelle, les technologies d’éclairage de nos téléviseurs se basent toutes sur un éclairage LED mais l’exploitent de différentes manières.

L’éclairage Full LED utilise un voile composé d’un certain nombre de LEDs (généralement quelques centaines) réparties sur la surface du téléviseur afin d’éclairer les différentes zones de l’écran. Cette technique moins coûteuse est la plus répandue actuellement mais présente de nombreux défauts comme le blooming (effet de rayonnement autour des objets sur fond foncé) et des noirs manquant de profondeur. La cause principale de ces défauts vient de la taille des LEDs.

La technologie QLED, développée par Samsung, se base sur le même principe mais y ajoute un filtre quantique permettant d’améliorer la finesse d’affichage, les contrastes et la plage colorimétrique de la dalle. Elle est la technologie permettant d’atteindre la luminosité la plus élevée. Les défauts sont similaires mais dans une moindre mesure.

Full LED comme QLED nécessitent un système de rétroéclairage pour fonctionner.

Source : Samsung

L’OLED est, quant à elle, la technologie la plus efficace mais aussi la plus coûteuse. Elle est autant utilisée sur les téléviseurs que sur nos smartphones. Contrairement aux autres solutions, elle est la seule à intégrer directement un système d’éclairage qui lui permet une gestion plus poussée. Il en résulte un contraste infini, des blancs éclatants et des noirs parfaits.

Cette technologie permet en plus de produire des écrans bien plus fins qu’avec du Full LED ou du QLED tout en étant suffisamment flexible pour développer des écrans enroulables, par exemple.

Avec leurs différents avantages, ces technologies sont logiquement réparties entre les différentes gammes de prix : le Full LED pour l’entrée de gamme, le QLED en milieu et haut de gamme (Samsung ayant fait l’impasse sur l’OLED) et l’OLED en haut de gamme.

 

Une nouvelle technologie d’éclairage

Pour concurrencer cette technologie dominante, Samsung décide de revoir sa copie en proposant le Neo QLED. 

Cette nouvelle technologie repose sur la même idée que le QLED originel mais remplace le Full LED par du Mini LED. Le principe est simple : pour réduire le blooming, rien de mieux que d’augmenter la quantité de LEDs servant à éclairer la dalle. Cette amélioration est possible grâce à la réduction de la taille des LEDs qui sont maintenant 40 fois plus petites.

En prime, cette nouvelle méthode est idéale pour le gaming grâce à des taux de rafraîchissement pouvant atteindre 120 Hz et un temps de réponse de 5,8 ms.

La marque a d’ailleurs surfé sur cette idée en intégrant quelques solutions logicielles telles que le Super Ultrawide Gameview, qui permet de modifier le ratio d’affichage de 21:9 à 32:9, la Game Bar, pour faciliter l’accès aux diverses fonctions liées au jeu, et l’AMD Freesync Premium Pro, que l’on retrouve déjà sur les écrans PC gamer et qui concurrence le Nvidia G-Sync des LG OLED.

Cette dernière fonction est d’ailleurs très pratique pour vous garantir des images fluides avec les dernières consoles du marché.

Source : SlashGear

L’évolution du Mini LED est déjà présente sur le marché mais encore bien trop chère pour les acheteurs lambda. Cette technique, appelée Micro LED, dépend encore de diodes qui sont cette fois miniaturisées. En plus, elles ne dépendent plus d’un système de rétroéclairage, principal problématique du Full LED.

Elles présentent en plus d’autres avantages face à leur concurrent direct : des niveaux de luminosité très importants et une durée de vie doublée.

Samsung compte proposer ces deux techniques au sein de sa gamme. Cependant, qui dit nouvelle technologie, dit prix en conséquence.

Ainsi, les 3 gammes Samsung Neo QLED sont proposées entre 1850 et 5000 € pour les QN85A (50 et 85”), 1850 et 5850 € pour les QN90A (55 et 85”) et de 3999 à 7500 € pour les QN800A (65 et 85”).

Le prix des solutions Micro LED ne sont pas encore communiqués par la marque mais, pour vous donner une idée, un téléviseur 110” Micro LED vendu dans la patrie de la marque est proposé à un prix équivalent à 130 000€. Autant vous dire que vous ne risquez pas d’en avoir une dans votre salon avant quelques années.

 

Mini et Micro LED, l’avenir de nos téléviseurs?

Selon nous, ces deux nouvelles manières de penser les téléviseurs vont se retrouver dans nos salons dans quelques années grâce aux nombreux apports tant au niveau du confort de visionnage que de la qualité d’écran. 

En prime, au niveau des producteurs, le fonctionnement des mini LED permet de réutiliser les chaînes de production actuelles ce qui réduit les coûts de transition.

Malheureusement, le temps de les perfectionner, les prix resteront plus élevés que la moyenne (voire inabordables pour les Micro LED) et il faudra prendre patience pour remplacer votre ancien téléviseur Full LED ou QLED pour un budget raisonnable.

 

​​​​​​​​​​​​​​​​Diplômé en marketing, il a l’œil pour déchiffrer le vrai du faux des argumentaires produits et décrypter le langage des marques. Technophile dans l’âme et passionné par l’automobile depuis toujours, les innombrables spécificités techniques du high-tech n’ont aucun secret pour lui et il est toujours informé des dernière sorties et tendances en la matière.