Des enceintes bluetooth à base de batterie recyclée, une proposition signée Gomi

Publié le 4 mars 2021 

À l’heure où les préoccupations écologiques sont au centre des réflexions, la problématique du recyclage des batteries de nos différents moyens de transport est un sujet qui fait débat.
Pour répondre à cela, le fabricant d’accessoires Gomi a lancé une campagne kickstarter afin de développer des enceintes bluetooth sur base des batteries des vélos électriques de la firme Lime.

Source : Gomi

La micromobilité a la cote dans les grandes villes

Depuis quelques années, le marché des transports alternatifs en libre service vit un grand boom.

Que ce soit Lime, Bird, Dott ou d’autres, nombreuses sont les entreprises qui ont décidé de se lancer dans le marché des trottinettes et vélos électriques (ou e-bikes) partagés. 

Ces nouveaux engins sont très pratiques dans les grandes villes pour se rendre d’un point A à un point B sans passer par les inévitables transports en commun. En conséquence, ils sont très présents dans les rues et font maintenant partie intégrante du paysage urbain.

Ce très grand nombre de véhicules utilise des batteries classiques pour fonctionner. Malheureusement, ces dernières, composées de métaux rares et de substances toxiques et dangereuses, sont très compliquées à recycler. Leur intérêt écologique est donc régulièrement mis en cause, tant au niveau de leur production que de leur fin de vie.

 

La proposition innovante de Gomi

Gomi, un fabricant d’accessoires anglais, a trouvé une solution intéressante pour les batteries des véhicules de Lime.

La proposition est simple : reconvertir ces batteries dans d’autres appareils moins énergivores afin de leur offrir une seconde vie.

Source : Gomi

Sous couvert d’une campagne kickstarter qui prend fin le 1er avril 2021 (et qui est déjà financée à presque 4 fois l’objectif fixé), la firme prévoit de réutiliser les cellules de batteries provenant de 1000 anciens vélos afin d’alimenter leurs futures enceintes bluetooth. Ces dernières ont bien sûr été préalablement contrôlées et réparées, pour assurer leur efficacité.

La coque des enceintes est, quant à elle, fabriquée à partir de sacs plastiques recyclés (100 par produit).

En prime, pour éviter que les enceintes ne finissent à la poubelle en cas de panne, Gomi offre une garantie de réparation à vie. Cette décision vient encore renforcer l’idée qu’il faut éviter un maximum de remplacer ses produits high-tech lorsqu’il est possible de les réparer.

L’enceinte en elle-même promet de belles performances avec notamment une puissance de 25 W en mono et une autonomie de 20 heures. Deux enceintes peuvent être couplées pour offrir un rendu stéréo. 

Source : Gomi

Elles seront livrées en novembre 2021 pour les participants à la campagne qui auraient déboursé plus de 129 livres sterling (environ 149 €). Pour les autres, le prix de vente s’élèvera à 179 livres sterling, soit environ 207 €.

 

Une solution d’avenir… provisoire 

Les pistes pour améliorer l’empreinte écologique de ces nouveaux types de véhicules sont nombreuses et l’utilisation de nouveaux types de batteries reste la principale solution. 

Cependant, on oublie souvent que cette idée ne permettra pas de résoudre le problème des batteries déjà présentes sur le marché et, à nos yeux, l’idée de Gomi reste un bon compromis le temps qu’une vraie solution puisse être trouvée.

On peut donc imaginer réutiliser les batteries des voitures, par exemple, dans un deux roues électrique ou un ordinateur pour ensuite les réutiliser dans de petits appareils comme une enceinte bluetooth.

 

​​​​​​​​​​​​​​​​Diplômé en marketing, il a l’œil pour déchiffrer le vrai du faux des argumentaires produits et décrypter le langage des marques. Technophile dans l’âme et passionné par l’automobile depuis toujours, les innombrables spécificités techniques du high-tech n’ont aucun secret pour lui et il est toujours informé des dernière sorties et tendances en la matière.