À quoi ressembleront les écrans de nos futurs smartphones ?

Publié le 4 mai 2021 

Gorgés de technologies, nos smartphones sont amenés à continuellement évoluer au fil des années. Cependant, ils restent limités par l’obligation d’en faire un appareil portable, facile à glisser dans une poche.
Pour compenser ce critère, les fabricants ont imaginé diverses solutions leur permettant de proposer des dalles plus grandes dans un format similaire.

La solution la plus répandue : le pliable

Les smartphones pliables ont déjà fait leur apparition il y a quelques années avec des modèles signés Samsung ou encore Huawei et Motorola.

Le principe est assez simple : les smartphones de ce type se basent sur une dalle pliable de diagonale généreuse. Cette dernière peut se replier sur elle-même grâce à un système de charnières. 

Samsung Galaxy Z flip (Techradar)
Samsung Galaxy Z Flip (Source : TechRadar)

Elle peut se présenter sous deux formes : soit une forme allongée, permettant de plier l’appareil à l’image d’un téléphone à clapet, soit une forme plus proche d’une tablette, souvent placée au dos d’une dalle standard.

Malheureusement, l’utilisation de ce type de mécanisme engendre une sensibilité à la poussière et des difficultés à intégrer une résistance à l’eau dans ces appareils. En prime, la pliure avait tendance à se marquer sur les premières dalles.

Au fil des générations, le mécanisme a été perfectionné et, à l’aide d’une sorte de balai, Samsung a réussi à résoudre les problèmes de poussière. 

La nouvelle génération de Galaxy Fold devrait en plus arborer une certification IP, pour se prémunir des infiltrations d’eau et/ou de poussière.

Samsung-Galaxy-Z-Fold-3 (IDBOOX)
Samsung Galaxy Z Fold 3 (Source : Let’s Go Digital)

Divers modèles sont disponibles sur le marché et d’autres marques font leur apparition avec notamment Xiaomi et son Mi Mix Fold (uniquement disponible en Chine pour le moment) ou encore Oppo avec le X Nendo.

Ce dernier mise sur la compacité en proposant un format de type “clapet” avec deux pliures. Ceci lui permet par exemple de se replier pour utiliser le module photo arrière en frontal, tout en restant particulièrement compact une fois entièrement replié.

 

Une alternative intéressante : l’enroulable

Une autre idée vient d’un système enroulable, favorisé par l’apparition de dalles flexibles. Le principe est tout aussi simple avec un écran enroulé à l’image d’un store qui se déplie automatiquement via pression d’un simple bouton ou via une commande tactile multitouch. Le déploiement est assisté par de petits moteurs qui permettent de ne pas forcer sur la dalle tout en étant suffisamment rapides pour que la modification ne soit pas fastidieuse.

Oppo X Nendo (insideradvantagegeorgia 2)
Oppo X Nendo (Source : Insider Advantage Georgia)

De nombreux concepts ont vu le jour sur base de ce principe mais aucun modèle de production n’a réellement été présenté. En effet, de nombreuses questions se posent quant à la fiabilité de ce type de système que ce soit au niveau de la durabilité de l’ensemble ou encore de la sensibilité à la poussière.

Cependant, si la concrétisation se fait de manière viable, cette technologie nous semble la plus prometteuse car elle permet de conserver un smartphone relativement fin tout en proposant la possibilité d’en étirer l’affichage.

 

Les idées ne manquent pas

D’autres possibilités existent chez LG et Microsoft avec deux solutions bien distinctes.

Le LG Wing propose un système se basant sur deux écrans : une dalle principale classique de 6,8” dissimulant une autre dalle de 3,9”. Pour y accéder, rien de plus simple, il suffit de faire pivoter l’afficheur principal de 90° pour profiter d’une extension d’affichage très pratique pour envoyer des messages en regardant une vidéo, par exemple.

LG Wing (Digital Trends)
LG Wings (Source : Digital Trends)

Côté Microsoft, on opte pour deux dalles reliées par des charnières. On profite donc d’un double affichage, à l’image d’un ordinateur de bureau doté de deux écrans distincts, reliés par des charnières. 

Ce système présente un défaut, puisqu’il existe une marge entre les deux dalles, mais aussi un grand avantage face à une dalle pliable, avec la possibilité d’utiliser des écrans classiques et donc protégés par du Gorilla Glass.

Ce principe était déjà utilisé par LG qui proposait un écran supplémentaire sur l’un de ses modèles, le G8X ThinQ. La dalle n’était cependant qu’un accessoire à greffer à un smartphone classique, là où le Surface Duo est équipé en permanence de ses deux dalles.

 

Une solution d’avenir ?

Malgré toutes ces bonnes idées, les écrans de ce type ne sont pas destinés à tout le monde. Bien qu’ils apportent un agrément indéniable, beaucoup d’utilisateurs n’auront pas besoin de cet affichage supplémentaire au quotidien. Il est donc logique de penser que ces modèles se retrouveront en milieu et haut de gamme dans les années à venir, face à des solutions plus standardisées.

 

​​​​​​​​​​​​​​​​Diplômé en marketing, il a l’œil pour déchiffrer le vrai du faux des argumentaires produits et décrypter le langage des marques. Technophile dans l’âme et passionné par l’automobile depuis toujours, les innombrables spécificités techniques du high-tech n’ont aucun secret pour lui et il est toujours informé des dernière sorties et tendances en la matière.